E-GAP : le service de charge mobile à la demande bientôt à Paris

Publié le 16 septembre 2018 à 19h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Attendu mi-2019 à Paris, le service E-GAP offre aux propriétaires de véhicules électriques de faire le plein d’énergie via des fourgons

Attendu mi-2019 à Paris, le service E-GAP offre aux propriétaires de véhicules électriques de faire le plein d’énergie via des fourgons

INNOVATION - D’ici la fin de l’année, Milan sera la première ville européenne à proposer un service de charge mobile à la demande. Objectif : rassurer les propriétaires de véhicules électriques quant à la possibilité de faire le plein d’énergie en centre-ville, et ce à des tarifs contenus. Dès l’été 2019, le service sera déployé dans 9 villes européennes, dont Paris.


Les propriétaires de modèles électriques et hybrides rechargeables qui résident dans la capitale de la Lombardie n’auront bientôt plus à se soucier de la façon dont ils feront le plein d’énergie. Si la borne de recharge publique qu’ils convoitaient est déjà occupée ou en panne, ils pourront toujours faire appel au service E-GAP, du nom de la start-up qui délivrera dès la fin d’année un service de charge mobile via une flotte de 10 fourgons « zéro émission » équipés d’une batterie de grande capacité et d’un chargeur rapide.

E-GAP Service de charge mobile à la demande 

Déploiement à Paris mi-2019

Présenté le 12 septembre dernier au Pavillon Unicredit de Milan, le service aura nécessité deux ans de R&D, mobilisé 70 experts et un investissement de 5 millions d’euros. Attendu dans les prochains mois, un second tour de table auprès d’investisseurs institutionnels et d’industriels doit permettre à la jeune entreprise de déployer sa solution dans 9 villes d’Europe parmi lesquelles Paris, Rome, Berlin, Londres, Madrid, Amsterdam et Moscou.

Grâce à son chargeur embarqué, chaque fourgon pourra délivrer jusqu’à 22 kW de puissance en courant alternatif (AC) et jusqu’à 50 kW en courant continu (DC), sans que le type de prise ou le standard de charge ne soit pour l’instant précisé.

Selon Eugenio de Blasio, le fondateur et Président d’E-GAP, « nous ne remplacerons pas l’infrastructure existante, mais la compléterons avec un service mobile. L'objectif est de révolutionner les habitudes des utilisateurs, qui vont habituellement à une station de charge pour faire le plein […], ce qui leur libérera un temps précieux. »

 

Rapide, mobile et à la demande

Rapide, mobile et sur demande - via une application web et mobile -, le service promet aussi de contenir les tarifs. Selon M. de Blasio, chaque plein ne coûtera ainsi pas plus de 30 à 50 % de plus que celui réalisé sur une borne de recharge publique. Une solution qui trouverait en ce moment toute sa place à Paris où les points de charge du service Autolib’ sont inopérants depuis le 31 juillet dernier. Renvoyant les propriétaires de véhicules à batteries rechargeables vers le réseau BElib’ bien plus onéreux ou les stations rapides de la station BP du 15e arrondissement ou celle du périphérique (Porte de Vincennes).

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.