Rolls-Royce ne veut pas d’hybride et passe directement à l’électrique

Publié le 14 décembre 2017 à 21h00 | La rédaction | 2 minutes

L’électrique, un choix dicté par des restrictions de circulation croissante imposées par les métropoles

L’électrique, un choix dicté par des restrictions de circulation croissante imposées par les métropoles

Révélée en juillet dernier, la nouvelle limousine Rolls-Royce Phantom sera déclinée dans une version 100 % électrique. Une information confirmée par le PDG de la marque qui précise qu’il faudra néanmoins attendre la prochaine génération pour rouler en mode « zéro émission ».

Pas d’hybridation …

En marge du salon automobile de Genève de 2011, la marque de voiture de luxe Rolls-Royce avait déjà présenté un concept de Phantom électrique, baptisé 102 EX. Un véhicule doté d’une motorisation associant deux moteurs électriques proposant une puissance totale de 290 kW, soit près de 400 ch cumulés pour une autonomie estimée à 200 km. Malheureusement, il s'agissait d'un concept dont la version de série n’a jamais été développée. Toutefois, si l'on en croit les informations du site britannique Autocar, une déclinaison électrique de la prochaine génération de Phantom serait programmée. Rappelons que lors de sa présentation au mois de juillet dernier, la nouvelle limousine a conservé son V12 6.75 litres de 563 ch. Une motorisation qui ne bénéficiera pas d’une quelconque hybridation. « Nous allons vers le tout électrique, nous ne faisons pas d'étapes intermédiaires. Le zéro émission est le zéro émission », a annoncé le responsable.

Rolls-Royce Phantom

… ni de conduite autonome

Rolls-Royce avait annoncé auparavant que sa nouvelle plateforme pourrait accueillir des groupes motopropulseurs « particuliers », une annonce qui sous-entend très probablement l’arrivée d’une électrification au sein de sa gamme. Dans un second entretien accordé à Car and Driver, le CEO de Rolls-Royce, Torsten Müller-Ötvös, s'est d'ailleurs expliqué en ces termes : « Nous sommes davantage été guidés par les réglementations que par le choix de nos clients. Nous pourrions voir au cours de la prochaine décennie des marchés asiatiques fermer la porte de certains centres-villes aux modèles équipés de motorisations thermiques. Et dans ce cas évidemment, l'électrification des véhicules serait un plus ». Quant à la technologie embarquée et notamment de la conduite autonome, la firme anglaise attend que la technologie soit plus avancée pour la proposer sur ses modèles.

Galerie de photos