Renault ZOE : un restylage attendu pour l'été 2018

Publié le 12 février 2018 à 15h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Attendue au salon de Genève, la version restylée de la Renault ZOE s'offrira un nouveau bloc moteur de 110 ch

Attendue au salon de Genève, la version restylée de la Renault ZOE s'offrira un nouveau bloc moteur de 110 ch

Lancée fin 2012, la citadine du Losange est devenue l’électrique la plus vendue de France et d’Europe. Un succès sur lequel Renault compte capitaliser en lançant l’été prochain une version restylée de sa ZOE. Au programme : un moteur plus puissant, de nouveaux équipements mais probablement pas une nouvelle batterie.

L’actualité « zéro émission » de l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi est particulièrement chargée en ce début d’année. En témoignent le lancement de la nouvelle LEAF dotée d’une autonomie réelle de 240 km, la confirmation d’une mise sur le marché de 12 nouveaux modèles électriques ou hybrides issus des trois marques d’ici 2022 ou encore le récent accord de coopération signé avec le leader chinois du VTC qui pourrait déboucher sur un méga-contrat d’un million de véhicules électriques avant la fin de la décennie.

 

Un moteur plus puissant

Chez le constructeur de Boulogne-Billancourt, l’heure est semble-t-il au restylage de son bestseller ZOE. Vendue à plus de 30 000 exemplaires l’an passé en Europe, la citadine 5 places devrait bénéficier d’un restylage esthétique et technique. Selon nos confrères britanniques du site Autocar, cette nouvelle version embarquera un moteur développant une puissance de 81 kW / 110 ch baptisé R110 et produit sur le site normand de Cléon. Pour l’instant, on ignore si les trois blocs actuels – R75, R90 et Q90 – seront tous maintenus au catalogue.

 

De nouveaux équipements

Autre nouveauté attendue sur la nouvelle Renault ZOE présentée au salon de Genève et commercialisée l’été prochain : des aides à la conduite parmi lesquels le régulateur de vitesse adaptatif ou le système de maintien en ligne. Pour ce qui est de l’autonomie, elle devrait conserver sa batterie de 41 kWh permettant de parcourir en moyenne 300 km sur une seule charge. Même constat pour le dispositif de charge Caméléon au standard 43 kW AC qui ne devrait pas être troqué contre le standard CCS (50 kW DC). Et ce malgré la récente participation du constructeur au programme de charge ultra-rapide VIA-E FLEX-E.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.