Renault ZOE : à l’achat, sa batterie coûte 8 900 euros

Publié le 09 avril 2018 à 09h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

Imposé depuis le lancement de Renault ZOE en 2012, le système de location de la batterie est complété par une offre d’achat intégral

Imposé depuis le lancement de Renault ZOE en 2012, le système de location de la batterie est complété par une offre d’achat intégral

Imposée depuis le lancement de la citadine électrique en 2012, la location de la batterie est complétée depuis le 3 avril par une offre d’achat intégral. Laissant ainsi le choix au client d’opter pour l’une des nombreuses formules proposées par le constructeur en France.


Achat de la caisse et location de la batterie, achat intégral (véhicule + batterie), location avec option d’achat (LOA) ou longue durée (LLD), … Depuis le 3 avril, le client français d’une Renault ZOE a enfin l’embarras du choix. Plus de 5 ans après son lancement, la citadine « zéro émission » et numéro 1 des ventes électriques en Europe peut être achetée dans son intégralité.

Imposé jusqu’alors, le dispositif de location de la batterie (à partir de 69 euros par mois) est un marqueur du lobbying efficace réalisé auprès des pouvoirs publics quant à la prise en charge du coût de la location de l’accumulateur dans le calcul du bonus « écologique ». Ailleurs en Europe, les gouvernements ont pourtant systématiquement lié l’octroi d’une aide à l’achat d’un véhicule dans son intégralité.

 

Rentabilité atteinte après 120 000 km

Une particularité franco-française que seuls Citroën – avec sa e-Méhari – et Renault cultivent encore. Smart et Nissan ont depuis longtemps abandonné le système de la location de batterie, le japonais confiant même en janvier dernier lors des essais de la nouvelle LEAF que cette offre représentait moins de 5 % des ventes. Mais pour la firme au Losange, imposer ce système permet à juste titre de lisser le coût de la pile Lithium-Ion sur de nombreuses années, tout en assurant aux clients une batterie neuve en cas de perte de capacité (plus de 25 %).

Très critiqué sur le sujet – quand bien même les clients optent majoritairement pour une formule en leasing sur 3 ans –, Renault décline désormais toutes les finitions de sa ZOE – y compris les séries spéciales – dans des formules achat intégral et location de batterie. Facturé 8 900 euros pour 41 kWh de capacité utile, soit 217 euros le kWh, le prix de l’accumulateur ne risque pas pour autant de faire taire les mauvaises langues.

Bonus de 6 000 euros déduit, la citadine électrique est disponible à partir de 26 600 euros. Contre 19 300 euros pour une Clio 1,2 TCe 120 ch Limited avec boîte automatique EDC. Si à ce tarif non négocié en concession il conviendra de rajouter un malus de 50 euros, le coût du carburant – 8 euros vs 2 euros les 100 km –, l’acheteur d’une ZOE devra parcourir au moins 120 000 km pour espérer rentabiliser son investissement. Un calcul qui séduira probablement peu de clients qui continueront de se tourner vers le leasing.

  

Finitions

Life

Zen

Intens

Edition One

Star Wars

Location de batterie (hors bonus)

23 700 euros

25 100 euros

25 900 euros

28 300 euros

27 000 euros

Achat intégral (hors bonus)

32 600 euros

34 000 euros

34 800 euros

37 200 euros

35 900 euros

 

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.