Voiture électrique : la France compte plus de 160 000 prises de charge

Publié le 10 avril 2018 à 09h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

La France compte près de 23 000 prises de charge publique, 58 000 prises installées chez les particuliers et 79 000 dans les entreprises

La France compte près de 23 000 prises de charge publique, 58 000 prises installées chez les particuliers et 79 000 dans les entreprises

La France compte plus de 160 000 prises de charge installées dans l’espace public, en milieu résidentiel et dans les entreprises. Un taux d’équipement satisfaisant qui cache pourtant de nombreuses disparités quant au déploiement géographique. Le point sur la situation en trois étapes.


La France compte-t-elle suffisamment de bornes de recharge publique ? Insuffisante en 2013 au lancement de la citadine Renault ZOE, l’infrastructure a bénéficié des fonds de l’État – 50 millions d’euros à destination des collectivités –, de l’Union européenne – notamment au travers du réseau autoroutier CORRI-DOOR – et de la générosité des constructeurs automobiles, Nissan et ses 350 bornes rapides déployées majoritairement sur fonds propres en tête.

 

22 300 prises dans le domaine public

Le dernier pointage réalisé par le quotidien Les Échos évoque le chiffre de 22 308 prises de charge réparties sur 8 320 stations (au 1er janvier 2018). Soit un taux d’équipement appréciable d’une borne de recharge pour 5,7 véhicules électriques ou pour 6,6 véhicules en y incluant les modèles hybrides rechargeables. L’Hexagone compte même 641 stations de charge rapide (source Alix Partners). Une infrastructure à puissance élevée dont seule la moitié est multistandard et ne peut donc accueillir tous les modèles.

 

58 000 prises chez les particuliers

Chez les particuliers, le quotidien économique estime à 58 000 le nombre de prises renforcées et bornes de charge installées. Une estimation complétée par 79 000 points de ravitaillement déployées dans les entreprises destinées aux salariés, clients et visiteurs. Pour accompagner le marché, le programme Advenir subventionne l’installation de points de charge. Un incitatif qui vise aussi à conserver l’avance dans ce domaine de la France, second marché électrique en 2017 derrière le champion norvégien, concurrencé par son voisin allemand.

La France compte près de 700 bornes de recharge rapide 

Copropriétés et disparités géographiques

Pour Eric Feunteun, le directeur du programme véhicules électriques chez Renault, l’un des points noirs réside encore dans l’équipement des copropriétés. Même si le droit à la prise facilite les démarches depuis 2014, les délais et les coûts d’installation sont souvent longs et élevés. Et selon Marie Castelli, secrétaire générale de l’association AVERE France, la répartition géographique des infrastructures publiques n’est pas toujours optimale, les bornes étant concentrées dans les zones urbaines. Restent que les chiffres publiés par Les Échos sont encourageants et appellent à poursuivre la politique incitative – aides à l’achat et à l’usage – à destination des véhicules à très faibles émissions polluantes.



PUISSANCE
 : si le résidentiel accueille très majoritairement des prises renforcées (type Legrand Green’up 2,3 kW) ou des Wallbox délivrant une puissance de 3 et 7 kW (charge normale et semi-accélérée), l’espace public est très souvent doté de bornes accélérées en 22 kW. Un équipement que les entreprises peuvent choisir d’installer si sa flotte est constituée de Renault ZOE et dispose d’un fort taux de rotation quotidien. Enfin, les stations rapides délivrent jusqu’à 50 kW en crête et offrent un temps de charge réduit de 30 à 40 minutes (pour 80 % de l’autonomie).

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.