Nissan Sylphy : la LEAF s’offre un grand coffre en Chine (+ vidéo)

Publié le 25 avril 2018 à 15h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Version tricorps de la LEAF, le concept Sylphy reprend la chaîne de traction de cette dernière

Version tricorps de la LEAF, le concept Sylphy reprend la chaîne de traction de cette dernière

CONCEPT – A l’occasion du salon de Pékin, Nissan a présenté un nouveau véhicule électrique conçu, développé et produit spécifiquement pour la Chine. Déclinaison « sac à dos » de la LEAF, le concept Sylphy proche de la série devrait être exclusivement commercialisé dans ce seul pays à un tarif très attractif.

La carrosserie tricorps a décidemment le vent en poupe sur l’édition 2018 du salon de Pékin : après l’extravagant concept Vision de Mercedes-Maybach, Nissan dévoile son concept Sylphy. Une berline compacte basée sur la seconde génération de la LEAF (lire notre essai) à l’habitabilité et au volume de coffre (510 l) généreux.

 

Réponse aux quotas

Après la très discrète Venucia e30 assemblée dans l’ex Empire du Milieu en partenariat avec Dongfeng, la firme de Yokohama se montre très ambitieuse sur le premier marché mondial pour les véhicules électriques. Les quotas de ventes qui entreront en vigueur l’an prochain ne sont pas étrangers à cette offensive.

 

Batterie de 38 kWh

En reprenant l’appellation d’une berline à large diffusion née au début des années 2000, principalement distribuée en Chine, et en y greffant une chaîne de traction « zéro émission », Nissan souhaite s’adresser à un large public. Sous le capot, le moteur développe une puissance de 80 kW / 108 ch et est alimenté par une batterie d’une capacité de 38 kWh.

 

Autonomie de 220 km

Une capacité légèrement inférieure à la nouvelle LEAF (40 kWh) qui trouve son explication dans la maîtrise des coûts. Malgré une moindre énergie embarquée, la Sylphy offre une autonomie de 338 km selon l’invraisemblable cycle d’homologation chinois. Soit environ 220 km en conditions réelles d’utilisation. La commercialisation de la version de série est attendue à l’autonome à un tarif très attractif.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.