Hydrogène : l’équipementier lyonnais Plastic Omnium renforce ses positions

Publié le 26 décembre 2017 à 19h00 | La rédaction | 2 minutes

A terme, la nouvelle division dédiée à l’hydrogène devrait compter 700 ingénieurs et techniciens

A terme, la nouvelle division dédiée à l’hydrogène devrait compter 700 ingénieurs et techniciens

Plastic Omnium, équipementier automobile français basé à Lyon, vient d’annoncer avoir réalisé deux acquisitions stratégiques dans le domaine de la technologie pile à combustible (hydrogène).

Rachat des firmes Optimum CPV et Swiss Hydrogen

Plastic Omnium, équipementier automobile français basé à Lyon, vient d’annoncer par voie de communiqué qu’il a réalisé deux acquisitions stratégiques dans le domaine de la propulsion par pile à combustible (hydrogène). Optimum CPV, entreprise belge basée dans la ville de Zonhoven, est spécialisée dans la conception et la production de réservoirs en composite filamentaire pour le stockage à haute pression de l'hydrogène.

Swiss Hydrogen, entreprise suisse basée à Fribourg, est spécialisée dans la conception et la production de solutions de gestion et de contrôle de l'énergie dans les systèmes à piles à combustible dédiés à la mobilité.

Après la création de la joint-venture PO-CellTech en 2016 avec la firme israélienne Elbit Systems et l'entrée du groupe au comité de pilotage de “l'Hydrogen Council”, une initiative  mondiale lancée en début d’année par des sociétés œuvrant dans le domaine du transport, de l’énergie et de l’industrie, et dont le but est de faire de l’hydrogène un élément moteur pour la transition énergétique, ces nouveaux investissements renforcent le positionnement de Plastic Omnium comme acteur de la propulsion électrique.

Plastic Omnium hydrogène

8 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2017

Une logique d’expansion permise par une croissance soutenue : l’équipementier automobile va en effet enregistrer pour l’année 2017 un chiffre d’affaires record de 8 milliards d’euros pour une marge opérationnelle de 9 %. En 2012, le Lyonnais se contentait de 4,8 milliards de chiffre d’affaires pour 6 % de marge.

L'ensemble de ces activités, qui a vocation à être complété dans les mois à venir selon les dires de l’équipementier, et qui compte d'ores-et-déjà plus de 130 ingénieurs, sera regroupé dans une nouvelle entité baptisée “Plastic Omnium New Energies”.

L’entreprise compte par ailleurs faire progresser ses effectifs actuels de 550 personnes jusqu’à environ 700 ingénieurs et techniciens à terme, sans toutefois préciser de date.

Pour rappel, l’équipementier a annoncé fin novembre dernier un investissement de 20 millions d’euros, étalé à partir du début 2018 jusqu’à la mi-2020, afin de procéder à la modernisation et l’agrandissement de son centre de recherche et développement mondial situé à Sainte-Julie, une commune de l’Ain située non loin de la ville de Lyon.