Peugeot 508 SW : le break se met à l’hybride rechargeable (+ photos)

Publié le 25 juin 2018 à 13h00 | La rédaction | 3 minutes

Après la berline, le break Peugeot 508 SW héritera d’une chaîne de traction hybride rechargeable de près de 300 ch offrant jusqu’à 50 km d’autonomie électrique

Après la berline, le break Peugeot 508 SW héritera d’une chaîne de traction hybride rechargeable de près de 300 ch offrant jusqu’à 50 km d’autonomie électrique

MODELE A VENIR – Quelques semaines après avoir annoncé le lancement de la déclinaison hybride rechargeable de la nouvelle 508, Peugeot confirme que la variante break aura également droit à cette chaîne de traction. Un modèle qui devrait être disponible en concession dès janvier 2019.

Dévoilée en février dernier dans sa carrosserie berline, la toute nouvelle Peugeot 508 ne sera commercialisée qu’à l’automne 2018. Un modèle qui sera également décliné en break dès le début de 2019 après exposition au prochain Mondial de l’Automobile de Paris au mois d’octobre. Baptisé SW comme tous les breaks de la firme au Lion, il s’agit d’un modèle familial dont le design sera naturellement proche de la berline, mais dont une partie des traits seront empruntés à la défunte 504 des années 1960.

Un modèle qui adopte notamment une poupe inédite dotée de feux très anguleux, reliés par un bandeau noir, des vitres sans encadrement – comme sur un coupé – ainsi qu’une lunette arrière très inclinée, surplombée d’un becquet. En termes de gabarit, le véhicule sera plus spacieux avec 530 litres de volume de coffre, soit 43 litres de plus que la berline. Un espace pouvant atteindre les 1 780 litres une fois les sièges arrières rabattus, via des poignées situées dans la soute.

Peugeot 508 SW hybride rechargeable

Une version hybride rechargeable

La nouvelle 508 SW affiche également 3 cm de plus en longueur avec ses 4,78 m et 2 cm de plus en largeur avec 1,42 m. Cela signifie aussi qu'elle est 5 cm plus courte et 6 cm plus basse que la génération précédente, ce qui se traduit par une baisse du volume du coffre banquette en place. Côté motorisation, la 508 SW sera assemblée à Mulhouse, sur les mêmes lignes d’assemblage que la berline. Elle devrait donc reprendre les mêmes blocs que sa sœur dont la gamme se compose des blocs 4 cylindres essence turbo 1,6 THP (180 et 225 ch), accompagné par le bloc 4 cylindres 1,5 l diesel turbo de 130 ch et son équivalent 2.0 l BlueHDI (160 et 180 ch).

Dans sa version hybride rechargeable, elle reprendra la combinaison entre un moteur 4 cylindres 1,6 l THP de 225 ch et d’un un bloc électrique de 50 kW / 68 ch logé dans la boîte de vitesses automatique à 8 rapports, le tout alimenté par une batterie de 12 kWh implantée sous la seconde rangée de sièges. Un système qui lui permettra de rouler sur une quarantaine de kilomètres en mode « zéro émission » sur une seule charge.

Galerie de photos