Opel Corsa : comme ses cousines DS3 et Peugeot 208, elle sera électrique

Publié le 14 février 2018 à 15h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Attendue courant 2020, la déclinaison électrique de l'Opel Corsa reprendra la technologie du groupe Peugeot Citroën

Attendue courant 2020, la déclinaison électrique de l'Opel Corsa reprendra la technologie du groupe Peugeot Citroën

Produite sur l’ancien site espagnol de General Motors, la prochaine génération d’Opel Corsa sera déclinée dans une version électrique en 2020. Selon toute vraisemblance, elle reprendra la chaîne de traction de ses cousines DS3 et Peugeot 208 dont les variantes « zéro émission » seront commercialisées un an plus tôt.

Intégré l’été dernier au groupe Peugeot Citroën, le constructeur de Rüsselsheim poursuit le déroulement de son plan produit avec plus ou moins de difficultés. Suspendues pendant plusieurs semaines, les commandes de l’Opel Ampera-e ont certes récemment repris, mais au prix d’une inflation des tarifs et de délais de livraison rallongés dans les rares pays où la compacte électrique est disponible. En attendant le lancement courant 2020 de la version hybride rechargeable du crossover Grandland X dont l’annonce a été faite au dernier salon de Francfort, la firme au Blitz confirme l’arrivée d’une Corsa « zéro émission ».

Technologie issue du groupe PSA

Assemblée sur le site espagnol de Saragosse, la citadine devrait reprendre la technologie développée par PSA Group dont les détails ont été dévoilés au printemps 2016. Inaugurée l’an prochain par les versions électriques des citadines DS3 et Peugeot 208 – respectivement produites à Poissy (Yvelines) et à Trnova (Slovaquie) –, la chaîne de traction reposera sur la plateforme e-CMP de l’industriel et associera un bloc moteur de 115 ch, une batterie Lithium-Ion de 50 kWh ainsi qu’un dispositif de charge semi-accélérée (7 kW) ou rapide au standard CCS (Combo 2).

 

Autonomie réelle de 350 km

Ainsi dotée, la variante électrique de l’Opel Corsa dont la commercialisation sera lancée courant 2020 offrira une autonomie moyenne de 350 km sur une seule charge. Une nouveauté à très faibles émissions polluantes n’arrivant jamais seule, le constructeur allemand a confirmé dans le cadre de son plan de relance baptisé Pace! la mise sur le marché de quatre véhicules électrifiés. Si l’avenir de l’Ampera-e reste encore incertain, il n’en va pas de même pour le Grandland X qui héritera de la motorisation hybride rechargeable de ses cousins DS7 Crossback (lire notre essai) et Peugeot 3008.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.