Nouvelle Toyota Auris : deux variantes hybrides pour le salon de Genève

Publié le 26 février 2018 à 09h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

A Genève, Toyota présentera la troisième génération de sa compacte Auris qui, pour l'occasion, adoptera deux variantes hybrides

A Genève, Toyota présentera la troisième génération de sa compacte Auris qui, pour l'occasion, adoptera deux variantes hybrides

En première mondiale, Toyota présentera au prochain salon de Genève la troisième génération de sa compacte Auris. Une nouvelle mouture qui adoptera un style plus audacieux mais aussi deux déclinaisons hybrides associant vraisemblablement les moteurs 1.8 et 2.0 l essence à un bloc électrique.


L’autonome dernier, la firme de Nagoya dévoilait son concept Toyota C-HR HY-Power qui, selon les responsables présents au salon de Francfort, initiait sa stratégie qui consiste à proposer deux motorisations hybrides – l’une classique et l’autre plus puissante – sur ses principaux modèles. Une stratégie destinée à attirer dans ses concessions une nouvelle clientèle à la recherche d’un meilleur compromis entre consommations réduites de carburant et performances.
 

Style audacieux et bloc 2.0 l

La berline compacte Toyota Auris sera vraisemblablement la première en Europe à bénéficier de ce traitement. Tandis que la troisième génération s’est régulièrement faite photographiée en tenue de camouflage et sera officiellement dévoilée lors de la 88e édition du salon de Genève (du 8 au 18 mars) aux côtés de la nouvelle Aygo et du concept préfigurant la nouvelle Supra, le constructeur vient de lever une partie du voile sur son nouveau modèle.

Sur la photo de profil prise dans la pénombre qui accompagne la poignée d’informations officielles, on remarque l’arrivée d’un pavillon flottant et un traitement biton de la carrosserie. Si le constructeur japonais dont le modèle est produit sur le site britannique de Burnaston promet une esthétique beaucoup plus audacieuse que l’actuelle, il évoque surtout l’arrivée d’un inédit bloc 4 cylindres 2.0 l essence.

 

Pas de diesel pour le troisième opus

Un nouveau moteur qui rejoindra très probablement au catalogue l’actuel 1.8 l essence encore amélioré pour l’occasion (lire notre essai) et qui offrira à la nouvelle Auris deux variantes hybrides. Basé sur la plateforme modulaire TNGA déjà étrennée par les Prius 4 et C-HR, le troisième opus sera commercialisé d’ici la fin 2018. Si un bloc essence devrait toujours être au programme, le constructeur a en revanche confirmé qu’aucun diesel ne serait de la partie, dans la droite ligne de sa stratégie destinée à supprimer définitivement de son catalogue les motorisations alimentées au gasoil dans le courant de l’année.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.