Toyota RAV4 Hybride : l’essence-électrique, seul maître à bord

Publié le 02 octobre 2018 à 17h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Exclusivement proposé avec une motorisation hybride, le nouveau Toyota RAV4 ne sera pas malussé en 2019

Exclusivement proposé avec une motorisation hybride, le nouveau Toyota RAV4 ne sera pas malussé en 2019

NOUVEAUTÉ - La nouvelle génération du Toyota RAV4 reprend les codes stylistiques du petit frère C-HR et renonce définitivement au diesel. En France, seule la version hybride sera commercialisée, en deux ou quatre roues motrices. Le tout accompagné d’une consommation et d’émissions de CO2 contenues, lui évitant un malus l’an prochain.


Révélé en mars dernier au salon de New York dans sa version nord-américaine, le nouveau Toyota RAV4 Hybride révèle sa fiche technique européenne au Mondial de l’Automobile de Paris (du 4 au 14 octobre). Basé sur la plateforme TGNA (Toyota Global New Architecture) inaugurée en 2016 par la quatrième génération de Prius, le SUV bénéficie d’un habitacle généreux avec un volume de coffre équivalent à 580 litres.

 

L’hybride, seule motorisation disponible

Esthétiquement, cette nouvelle mouture reprend les codes stylistiques du C-HR, avec des arches de roues proéminentes ou encore des arrêtes saillantes. Un style résolument agressif et moderne qui tranche avec la première génération toute en rondeur. A l’intérieur, la planche de bord à trois étages accueille un écran multimédia flottant.

L’autre grande nouveauté après le style concerne la chaîne de traction. Conforme à l’annonce du constructeur de délaisser la motorisation diesel sur ses nouveaux modèles, le RAV4 ne sera disponible en France qu’avec la chaîne hybride essence-électrique. Ailleurs en Europe, une version essence continuera d’être proposée.

Nouveau Toyota RAV4 hybride 

Traction avant ou transmission intégrale

Le moteur 4 cylindres 2,5 litres à double injection - directe et indirecte - développe une puissance de 177 ch et est associé à un premier bloc électrique installé sur le train avant. Cette version traction (2WD) est complétée au catalogue par une transmission intégrale (AWD) « électrique » assurée par un second moteur posé sur l’essieu arrière (sans arbre mécanique).

Même si la fonction sera probablement peu utilisée, la gestion électronique de la transmission AWD offre un mode Trail qui simule le blocage de différentiel sur un même train, utile lors d’une perte d’adhérence.

Essai du Toyota RAV4 Hybride : seul au monde ! (+ photos) 

Pas de malus en 2019

Si les tarifs du millésime 2019 n’ont pas encore été révélés, Toyota communique sur la consommation (4,5 l/100 km) et les émissions en cycle NEDC corrélé. Sauf surprise lors de l’homologation en WLTP, le nouveau RAV4 Hybride ne déclenchera pas le malus en 2019 grâce à ses émissions de CO2 contenues à 102 grammes pour la version traction et à 104 grammes pour la transmission intégrale. Commercialisation attendue avant la fin de l’année.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.