Volvo V60 : le nouveau break renonce à l'hybride rechargeable diesel

Publié le 22 février 2018 à 07h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Après le V60 animé par une double motorisation diesel-électrique, le nouveau break adopte deux déclinaisons essence-électrique

Après le V60 animé par une double motorisation diesel-électrique, le nouveau break adopte deux déclinaisons essence-électrique

Révélé au grand public lors du prochain salon de Genève, le nouveau break Volvo V60 renonce à sa motorisation diesel-électrique pour adopter deux déclinaisons hybrides rechargeables à bloc essence suralimenté. Commercialisation attendue fin 2018.


Octobre 2012 : le constructeur de Göteborg dévoilait en grande pompe et en première mondiale son premier modèle animé par une double motorisation diesel-électrique. Intégrée au break V60, la technologie D5 Twin Engine alliait un bloc diesel 5 cylindres à un moteur électrique installé sur le train arrière  et alimenté par une batterie Lithium-Ion rechargeable sur une source d’énergie externe. A la clé : d’excellentes performances pour des consommations réduites. Moins de trois ans plus tard, le concurrent de l’Audi A6 Avant s’offrait une version moins puissante et plus accessible.

 

Puissance : entre 340 et 390 ch

Mais le durcissement des normes antipollution associé aux restrictions de circulation qui s’apprêtent à bannir les diesels des centres-villes auront eu raison de cette mécanique. Pour sa nouvelle génération dont la révélation au grand public aura lieu dans moins de deux semaines à Genève (du 8 au 18 mars), le break de chasse s’offre une nouvelle esthétique et une nouvelle chaîne de traction hybride rechargeable qui sera déclinée en deux versions. Commercialisées en fin d’année en même temps que le bloc essence T5, les variantes Plug-in Hybrid dotées d’un 4 cylindres suralimenté offriront entre 340 ch (T6 Twin Engine AWD) et 390 ch (T8 Twin Engine AWD).

 

Commercialisation fin 2018

Esthétiquement, le petit-frère du Volvo V90 en reprend les principaux éléments, avec un hayon et une découpe des vitres latérales similaires. Plus habitable, le nouveau V60 basé sur la plateforme modulaire SPA – à l’instar des dernières créations du suédois – offre un volume de coffre oscillant entre 529 et 1 364 l, soit respectivement 99 et 123 l de mieux que précédemment. Déclinée en trois finitions (Momentum, Inscription et Inscription luxe), la gamme Plug-in devrait débuter à 50 000 euros tandis que la version T8 coiffera la gamme, tant par sa puissance que par ses tarifs.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.