Tesla : le Français Jérôme Guillen devient patron de la division automobile

Publié le 11 septembre 2018 à 05h00 | La rédaction | 3 minutes

Ancien responsable du projet Tesla Semi, Jérôme Guillen a été promu au poste de vice-président de la division automobile du constructeur

Ancien responsable du projet Tesla Semi, Jérôme Guillen a été promu au poste de vice-président de la division automobile du constructeur

Confronté à un départ de plusieurs de ses cadres, Elon Musk, le PDG de Tesla, a réagi en mettant en place une nouvelle équipe de direction pour la division automobile de son groupe. À sa tête, le Français Jérôme Guillen, entré au service du constructeur en 2010. Cet ingénieur, ancien de l’Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées (Ensta) de Paris, aura la lourde tâche de travailler sous la houlette d’un patron visiblement surmené, et qui a perdu la confiance d’une partie de ses investisseurs.

Après avoir défrayé la chronique en apparaissant complètement surmené dans un entretien accordé au New York Times, puis, déclenchant une autre tempête médiatique quelques jours après, cette fois-ci en avalant scotch et fumées de marijuana au côté de l’animateur et comédien Joe Rogan lors d'une interview fleuve et passionnante de 2h20, le patron du constructeur de véhicules électriques semble enfin avoir recouvré ses esprits.

Une lucidité retrouvée qui se traduit par une opération de reconquête d’une partie de la crédibilité perdue, celle-ci passant donc par une série de nominations importantes aux fonctions de direction de l’entreprise, dont celle de Jérôme Guillen, entré au service de Tesla il y a huit ans maintenant, et qui va donc dorénavant occuper le poste de président de la division automobile du groupe.

« Jérôme me rendra directement des comptes »

Une nomination qui fait sens, selon M. Musk : « Jérôme a largement contribué à notre entreprise et a acquis une grande connaissance des opérations de Tesla pendant les huit dernières années au sein de notre entreprise », a-t-il dit. Dans ses nouvelles fonctions, M.  Guillen sera en charge de superviser toutes les opérations automobiles et la gestion des programmes.

L’ingénieur français, auparavant responsable du programme Model S, la berline électrique haut de gamme, devra aussi coordonner la « très étendue » chaîne d’approvisionnement de la firme. « Jérôme a été promu président de la division automobile, et me rendra directement des comptes », a aussi confié le patron américain.

Originaire d’Avignon, Jérôme Guillen a quitté la France il y a plus de vingt ans, après avoir obtenu un diplôme de l’Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées (Ensta) de Paris et obtenu un titre de Docteur en ingénierie mécanique à l’université du Michigan. Sur son profil Linkedin, le Français se décrit comme « déterminé à générer un impact exceptionnel dans les entreprises pour lesquelles [il] travaille. »

Sa première expérience dans l’industrie automobile date de 2002 où il rejoint Freightliner, filiale poids-lourd de Daimler. Cinq ans plus tard, il gravit les échelons et obtient le poste de directeur de l’Innovation, avant de quitter l’entreprise pour rejoindre Tesla en 2010.

Un management remanié en profondeur

Selon Elon Musk, la promotion de Jérôme Guillen est aussi en partie liée au rôle « très important » qu’il a joué « dans le lancement en production de la Model 3 ».  Outre le Français, d’autres employés de Tesla vont également rejoindre le management du groupe. Felicia Mayo, une ancienne d’Oracle, a été promue vice-présidente au sein du département des ressources humaines.

Chris Lister devient vice-président des opérations Gigafactory. Il a rejoint Tesla l'an dernier et aurait aussi joué un rôle clé dans la résolution des problèmes de production de la Gigafactory et la montée en cadence de la Model 3. Au total, 7 personnes auront été promues par Elon Musk pour faire passer un nouveau cap à son entreprise.