NIU : le spécialiste chinois du scooter électrique entre à Wall Street

Publié le 10 octobre 2018 à 05h00 | La rédaction | 3 minutes

Depuis sa création, le constructeur chinois a écoulé plus de 430 000 scooters électriques dans le monde. Pour soutenir sa croissance à l'international, Niu s’apprête à entrer à la bourse de New York

Depuis sa création, le constructeur chinois a écoulé plus de 430 000 scooters électriques dans le monde. Pour soutenir sa croissance à l'international, Niu s’apprête à entrer à la bourse de New York

En tête du marché chinois des véhicules électriques à deux-roues, Niu s’apprête à entrer à Wall Street. Avec un chiffre d’affaires supérieur à 116 millions de dollars en 2017, en hausse de 117 % sur un an, l’industriel chinois cible aussi l’Europe avec ses scooters électriques intelligents et abordables.

 

Considéré comme l’un des leaders chinois du scooter électrique, Niu Technologies vient d’enregistrer un document auprès de la SEC (Securities and Exchange Commission), le gendarme de la Bourse américaine, pour lancer son introduction au Nasdaq. Une IPO qui vise à lever plus de 150 millions de dollars sur le marché newyorkais des valeurs technologiques. L’argent qui sera récolté doit servir à « la modernisation et l'extension des installations de fabrication, la R&D, l'extension du réseau de distribution ainsi que pour les besoins courants de l'entreprise », selon un communiqué de presse du groupe.

Créé en 2014 par Li Yinan, ancien haut cadre chez Baidu, le plus grand moteur de recherche en Chine, Niu détiendrait déjà 26 % de son marché domestique, en termes de volume de vente - 39,5 % en termes de valeur -, selon le fonds souverain China Investment Corporation (CIC), marché par ailleurs estimé à environ à 20 millions d’unités de scooters électriques par an.

Changer la perception du scooter électrique

La société basée à Pékin n’hésite pas ainsi à clamer qu’avant la mise sur le marché de ses produits, « il n'existait pas de deux-roues électriques intelligents en Chine », et que « les deux-roues étaient perçus comme des véhicules bas de gamme » dans l’Empire du Milieu. « Nous avons changé cette perception avec nos scooters électriques intelligents et notre marque haut de gamme Niu », affirme-t-elle.

Niu se considère par ailleurs aussi comme « le premier fournisseur mondial de solutions de mobilité urbaine intelligentes ». L’ "intelligence" dont il est question ici réfère à une application installée sur les e-scooters de la marque. Doté de plusieurs fonctionnalités avancées, celle-ci permet d’accéder à de nombreuses informations destinées à améliorer l’expérience de conduite - dix-sept en tout, telles que l'état du véhicule, son emplacement, l'historique de conduite, ou encore la station de recharge la plus proche.

NIU N1S Civic, un scooter électrique chinois pensé pour l’Europe

Cap sur l’Europe

Dans la déclaration qu’elle a fournie au SEC, Niu a indiqué que son chiffre d'affaires net en 2017 était de 116,2 millions de dollars, en hausse de 116,8 % par rapport en 2016. Sur les six premiers de l’année, celui-ci s'est élevé à 84,2 millions de dollars, en hausse de 95,4 % par rapport à la même période de 2017. Fin juin, le fabricant a déclaré avoir vendu depuis sa création plus de 430 000 scooters électriques dans le monde.

Un succès que l’entreprise explique par son positionnement haut de gamme, en contraste avec les autres constructeurs de l’ancien Empire du Milieu qui basent leur stratégie de vente sur des modèles relativement simples et bas de gamme.

Niu propose trois gammes de scooters « zéro émission » : la Série U, la Série M et la Série N. Fort de son succès en Chine, il est en train d’affûter ses armes pour partir à la conquête du Vieux Continent, marché pour lequel il affiche de grandes ambitions.