BMW : sa Mini Electric devrait être produite en Europe et en Chine

Publié le 19 mars 2018 à 07h00 | La rédaction | 2 minutes

En complément d’une production européenne, BMW envisage d’assembler sa future Mini électrique en Chine grâce à un partenariat avec Great Wall

En complément d’une production européenne, BMW envisage d’assembler sa future Mini électrique en Chine grâce à un partenariat avec Great Wall

Dans le cadre de la création d’une nouvelle coentreprise, BMW est en « discussions avancées » avec Great Wall, société chinoise spécialiste des 4x4 urbains. Des pourparlers qui visent à terme la production des versions électriques de sa Mini électrique dans l’ex Empire du Milieu.

En octobre dernier, BMW avait annoncé à l’agence Reuters par la voix de Peter Schwarzenbauer, membre de son directoire, l’existence de discussions engagées « avec de nombreux industriels dans le monde entier, pas seulement en Chine, sur la manière d'électrifier les petites voitures ». Une occasion pour la marque allemande de confirmer la les premières négociations avec Great Wall Motor sans pour autant commenter la création d’une éventuelle coentreprise avec la firme chinoise. Dans un communiqué de presse publié récemment, le constructeur munichois fait maintenant état d’une lettre d’intention visant à organiser une production commune de la Mini électrique dans l’Empire du Milieu. Une relation qui pourrait rapidement aboutir à l’établissement d’une joint-venture entre les deux industriels.

Un premier site hors d’Europe

Les modalités concernant cette coentreprise restent cependant à clarifier. Selon le communiqué, « les prochaines étapes consisteront à s‘entendre sur les détails d‘une éventuelle coentreprise et d‘un accord de coopération et à clarifier des aspects tels que le choix du site de production et les investissements concrets ». Si l'entente se concrétise, il s’agirait pour Mini de son premier usine construit en-dehors de l’Europe. Rappelons que Mini avait confirmé la construction d’une voiture électrique en Europe à horizon 2019.

Un modèle qui devait être assemblé en Angleterre. À noter également que la Chine représente un marché clé pour la marque britannique. Pour le britannique, il s’agit de son quatrième marché derrière le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Allemagne, avec environ 35 000 unités livrées dans le pays en 2017. Quant à la maison-mère, BMW a précisé avoir écoulé plus de 560 000 véhicules dans le pays sur la même période.

Galerie de photos