Mercedes eSprinter : deux batteries au choix pour l’utilitaire électrique

Publié le 08 juin 2018 à 13h00 | La rédaction | 2 minutes

Après l’eVito, la déclinaison électrique du Mercedes Sprinter s’apprête à être commercialisée avec deux capacités de batteries offrant jusqu’à 150 km d’autonomie réelle

Après l’eVito, la déclinaison électrique du Mercedes Sprinter s’apprête à être commercialisée avec deux capacités de batteries offrant jusqu’à 150 km d’autonomie réelle

Après avoir réalisé la présentation officielle de la déclinaison électrique de son utilitaire Sprinter, Mercedes en dévoile les caractéristiques techniques. Un utilitaire qui sera commercialisé avec deux packs batterie au choix, offrant jusqu’à 150 km d’autonomie en conditions réelles d’exploitation.

Électrifiant une part grandissante de son catalogue utilitaires légers (VUL), Mercedes-Benz lance la déclinaison « zéro émission » de son Sprinter. Baptisé eSprinter, le modèle avait été révélé en février dernier et viendra compléter la gamme alternative du constructeur allemand initiée par l’eVito, véhicule mû par un moteur de 84 kW (300 Nm). Trois ans après la mise sur le marché par le spécialiste autrichien Kreisel d’un Sprinter transformé dont la batterie d’une capacité de 90 kWh offre jusqu’à 300 km d’autonomie.

« L’électrification de la flotte commerciale Sprinter suit notre conviction que l'avenir appartient aux systèmes d'entraînement électriques, en particulier dans le trafic urbain. Nous avons déjà montré avec l’eVito que nous sommes sérieux au sujet de la mise en œuvre. Nous allons maintenant plus loin avec l'eSprinter », a déclaré Volker Mornhinweg, directeur de Mercedes-Benz Vans. « Nos systèmes d'entraînement électrique sont également compétitifs dans les segments de véhicules plus imposants », a précisé M. Mornhinweg.

Deux configurations au choix

Ainsi, Mercedes a récemment annoncé via un communiqué que son eSprinter bénéficiera de la même motorisation électrique que son cadet, l’eVito. Toutefois, le nouveau venu disposera de deux configurations batteries qui laisseront aux futurs propriétaires le soin de choisir l'autonomie et le volume de chargement de leur véhicule « zéro émission ».

La première déclinaison adopte donc un pack de 55 kWh autorisant une autonomie de 150 km entre deux charges pour une charge utile maximale de 900 kg. La seconde version est réservée aux clients qui cherchent à transporter une cargaison plus lourde avec une charge utile de 1 040 kg. Un modèle plus robuste qui sera livré avec batterie plus petite (41 kWh) offrant une autonomie de 115 kilomètres en conditions réelles d’exploitation.

Deux versions qui pourront être rechargées entre six à huit heures via une borne de recharge publique ou privée de 3 kW, mais également sur une station de charge rapide au standard CCS (50 kW DC) pour un temps de charge réduit à 45 minutes.