Lexus ES 300h : de l'hybride pour la France (+ vidéo)

Publié le 25 avril 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

A Pékin, Lexus dévoile la septième génération de sa berline ES à motorisation hybride

A Pékin, Lexus dévoile la septième génération de sa berline ES à motorisation hybride

Pour son septième opus, la berline s’offre une chaîne de traction hybride optimisée et sera commercialisée dès la fin d’année en Europe. Parmi les nouveautés, la Lexus ES 300h est plus spacieuse et moins énergivore que sa devancière. Premier contact noué à Pékin.


Celle qui est appelée à remplacer la berline GS vient d’être dévoilée en Californie et en Chine lors de deux événements qui ont eu lieu simultanément. Et pour sa septième génération, la Lexus ES sera enfin commercialisée en Europe en fin d’année. Si un panel complet de motorisations essence sera disponible, la France n’accueillera que le groupe motopropulseur hybride essence-électrique.

 

Plus grande et spacieuse

La concurrente des Audi A4, BMW Série 3 et Mercedes Classe C – les deux dernières bénéficient de motorisations hybrides rechargeables – repose sur la plateforme TNGA Global Architecture (GA-K) qui lui conférera rigidité et agilité. Plus longe de 65 mm, plus large de 45 mm, plus basse de 5 mm et avec un empattement allongé de 50 mm, la nouvelle ES reprend les codes stylistiques des dernières créations de la division premium de Toyota.

 

Consommation réduite de 10 %

Sous le capot, la berline adopte la cinquième génération du système Hybrid Synergy Drive (HSD). Pour l’occasion, elle accueille un nouveau 4 cylindres 2.5 l essence à cycle Atkinson combiné à un bloc électrique plus léger et compact, le tout développant une puissance cumulée de 218 ch, soit 15 ch de plus que l’actuelle ES 300h. Côté consommation, Lexus revendique 4,7 l en cycle combiné, soit 10 % de moins que l’actuelle mouture.

 

Nouveau bloc 2.5 l

Pour atteindre ce niveau d’efficacité, les ingénieurs ont intégré une pompe à huile à capacité variable, des injecteurs multi-trous, un calage variable à l’admission et un système de refroidissement variable. Le tout associé à des conduits d’admission rectilignes, une inclinaison supérieure des soupapes et des sièges de soupapes à placage laser. En attendant de découvrir en détails la version européenne au Mondial de Paris en octobre, Lexus a diffusé une série de clichés d’une version F Sport. 

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.