Taxis : les Black Cabs électriques débarqueront à Paris l’an prochain

Publié le 19 octobre 2018 à 07h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Dès le premier semestre 2019, une flotte de Black Cabs à motorisation électrique envahira les rues de Paris

Dès le premier semestre 2019, une flotte de Black Cabs à motorisation électrique envahira les rues de Paris

Développé et assemblé à Coventry par une filiale du chinois Geely, le modèle TX eCity électrique à prolongateur d’autonomie essence sera mis en service dans la capitale française au premier semestre 2019. Offrant jusqu’à 600 km d’autonomie, les nouveaux Black Cabs anticipent l’interdiction des véhicules diesel à Paris d’ici 5 ans.


Alors que le service de taxis parisiens HYPE ambitionne de mettre en circulation d’ici la fin 2020 une flotte de 600 véhicules à hydrogène, les taxis londoniens à faibles émissions polluantes débarqueront dans la capitale l’an prochain.

Propriété du chinois Geely - qui a racheté Volvo en 2010 -, la London Electric Vehicle Company (LEVC) a déjà lancé son Black Cab électrique à prolongateur d’autonomie essence dans les rues de Londres mais aussi celles d’Amsterdam (Pays-Bas) l’an passé tandis.

Ses projets d’expansion passeront également par les villes d’Oslo (Norvège), de Berlin et de Hambourg (Allemagne), des métropoles qui ont décidé de mettre en place des restrictions de circulation à destination des véhicules diesel récents.

 

Électrique à prolongateur d’autonomie

Interrogé par l’agence Reuters, Chris Gubbey, le directeur général de la LEVC, a déclaré : « Compte-tenu des problèmes de pollution atmosphérique auxquels sont confrontées les villes françaises, nous sommes impatients d’offrir aux chauffeurs et aux passagers de nouvelles options à Paris » grâce son modèle TX eCity.

Un véhicule 6 places animé par une chaîne de traction électrique à prolongateur d’autonomie thermique. Le moteur électrique principal développe une puissance de 110 kW / 150 ch et est alimenté par une batterie Lithium-Ion d’une capacité de 33 kWh fournie par le sud-coréen LG Chem rechargeable sur une source d’énergie externe (prise ou borne).

Taxis électriques : Londres interdit le diesel sur ses Black Cab

En complément, un moteur 3 cylindres essence turbo d’origine Volvo joue le rôle de génératrice d’électricité et alimente la batterie. Sur le seul mode électrique, LEVC communique sur une autonomie de 130 km en conditions réelles d’exploitation. Au total, le Black Cab électrifié offre une autonomie combinée de 600 km.

Pour assurer un taux de rotation élevé à ses clients, le constructeur a doté son modèle d’un chargeur embarqué de 22 kW et d’un dispositif de charge rapide au standard CHAdeMO réduisant respectivement la durée de charge à 1h30 et 30 minutes environ (de 10 à 80 % de la batterie).

 

Économies de carburant et aides à l’achat

Commercialisé au Royaume-Uni à partir de 62 000 euros, le TX eCity débarquera à Paris au premier semestre 2019, dans la foulée de la finalisation du contrat avec l’importateur. Mais le véhicule a d’ores-et-déjà été approuvé par la Ville de Paris pour pouvoir librement être utilisé en tant que taxi.

Taxis à Paris : passez au véhicule électrique grâce aux aides !

Plus cher de 11 000 euros que le TX4 à motorisation diesel, le modèle eCity pourra compter sur une économie hebdomadaire de carburant équivalente à 110 euros. Outre le versement d’un bonus « écologique » de 6 000 euros par l’État, la capitale a mis en place fin 2017 un dispositif d’aides à destination de ses taxis via une subvention maximale de 3 000 euros à laquelle viennent s’ajouter un crédit de 200 euros pour la recharge publique et une aide de 4 000 euros pour l’installation d’une borne de recharge à domicile.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.

Articles complémentaires :

A Londres, la Taxi Company devient la London Electric Vehicle Company

Taxi électrique : la LTC teste son prototype en conditions extrêmes

Allemagne : la Tesla Model S peut à nouveau être convertie en taxi

Taxi électrique : faute d’alternative, Munich opte pour les Jaguar i-Pace