VIDEO – Kreisel invente la boîte à 2 vitesses pour voiture électrique

Publié le 09 septembre 2018 à 19h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Kreisel a développé une boîte 2 vitesses assurant aux véhicules électriques hautes performances un rendement supérieur au classique réducteur

Kreisel a développé une boîte 2 vitesses assurant aux véhicules électriques hautes performances un rendement supérieur au classique réducteur

INNOVATION – Le spécialiste autrichien des véhicules électrifiés et des batteries Kreisel Electric vient de dévoiler les caractéristiques d’une innovante boîte de vitesses à deux rapports. Sur la base du prototype électrique Porsche 910, les ingénieurs promettent un rendement supérieur à un réducteur conventionnel sur un véhicule hautes performances.


Il y a tout juste un an, l’entreprise familiale pilotée par les trois frères Kreisel inaugurait son nouveau centre de Recherche et Développement installé dans la commune de Rainbach im Mülheim, en Haute-Autriche. Un centre de 7 000 m2 comprenant un atelier pour la confection de prototypes et une chaîne d’assemblage de batteries hautement automatisée.

Aujourd’hui, la PME qui il y a encore un an faisait le buzz en électrifiant un Hummer H1 et un Mercedes Classe G pour le compte d’Arnold Schwarzenegger – dont le neveu est devenu actionnaire de la société – présente une innovante transmission à deux vitesses pour véhicules électriques.

Rendement et consommation d’énergie

En partenariat avec Sala Drive, les concepteurs ont pris pour base le prototype d’une Porsche 910 à batteries présentée au printemps 2017. Destinée aux véhicules « zéro émission » à hautes performances animés par 1 à 4 moteurs en configuration traction, propulsion ou 4x4, la transmission promet un passage de rapport réalisé en 0,25 seconde et une lubrification à la demande grâce à une pompe à huile dédiée avec réservoir.

Si Kreisel reste discret sur les caractéristiques complètes de la chaîne de traction sur laquelle est montée le système, le communiqué précise que celui-ci peut encaisser une puissance maximale de 600 kW et un couple de 900 Nm. Objectifs : améliorer le rendement et réduire la consommation d’énergie à haute vitesse. Reste à connaître le coût et la fiabilité de cette solution qui est appelée à être optimisée dans les prochains mois.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.