Kia Niro : l’électrique pour 2018 avec 383 km d’autonomie (+ photos)

Publié le 09 janvier 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 4 minutes

Avec une autonomie réelle de 383 km et une puissance de 201 ch, le Niro EV veut concurrencer la compacte Opel Ampera-e

Avec une autonomie réelle de 383 km et une puissance de 201 ch, le Niro EV veut concurrencer la compacte Opel Ampera-e

Au CES de Las Vegas, le constructeur sud-coréen a dévoilé le concept préfigurant la version électrique de son crossover. Pour l’occasion, le Kia Niro adopte de nouveaux éléments stylistiques, une batterie de 64 kWh et offre une autonomie réelle de 383 km. Commercialisation attendue fin 2018 en Europe à un tarif compétitif.

Batterie de 64 kWh

Après le teaser de la semaine passée, place à la présentation officielle du concept Niro EV réalisée la veille de l'ouverture du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, la grand-messe de l’électronique grand public devenue depuis de nombreuses années un événement incontournable pour les constructeurs automobiles engagés dans la voiture autonome et connectée. Une présentation accompagnée de l’officialisation des objectifs de Kia en matière de véhicules électrifiés. D’ici 2025, la filiale du groupe Hyundai Motor lancera un total de 16 modèles à faibles émissions polluantes : 5 électriques, 5 hybrides rechargeables, 5 hybrides et 1 carburant à l’hydrogène (pile à combustible). Parmi ces nouveautés, 10 seront commercialisées aux Etats-Unis avant la fin de la décennie.

L’appétit mondial du groupe sud-coréen passera donc par la batterie. Cette année encore, les deux marques sœurs lanceront plusieurs nouveautés électrifiées. Si Hyundai mettra sur le marché la version « zéro émission » de son crossover Kona et la seconde génération de son véhicule à hydrogène baptisé Nexo, Kia renforce son offre électrique avec le Niro EV qui rejoindra d’ici la fin de l’année le Soul EV commercialisé quatre ans plus tôt. Déjà disponible dans des déclinaisons hybride et hybride rechargeable, le Kia Niro s’offre une batterie Lithium-Polymère de grande capacité à Vegas. Contrairement à la berline compacte Hyundai IONIQ avec qui il partage plateforme et chaînes de traction, le SUV troque la pile de 27 kWh contre une nouvelle batterie de 64 kWh.

Kia Niro EV

L’Opel Ampera-e en ligne de mire

Un surplus d’énergie qui lui permet de parcourir 238 miles sur une seule charge (soit 383 km). Un chiffre relevé par le cycle d’homologation américain EPA proche de la réalité et qui, outre-Atlantique, n’est autre que celui mesuré par la même norme sur la Chevrolet Bolt EV et ses 60 kWh de batterie. Kia pousse le plagiat encore plus loin en dotant son concept Niro EV d’une puissance de 150 kW / 201 ch, soit exactement celle de la cousine nord-américaine de l’Opel Ampera-e distribuée au compte-goutte sous nos latitudes. Des caractéristiques qui laissent peu de doutes quant aux intentions du constructeur : concurrencer à un tarif compétitif la petite compacte électrique sur le segment très prisé des SUV.

Concept, le Kia Niro EV arbore un nouveau regard avec des optiques avant à effet 3D, une calandre dont la grille a été remplacée par un écran LED interactif et un bouclier arrière redessiné. Pour intégrer la batterie dans le plancher, la hauteur de caisse a semble-t-il aussi été rehaussée. Avare en détails concernant les caractéristiques de sa chaîne de traction, la firme de Séoul l’est moins sur les équipements innovants : commandes gestuelles, connexion 5G, technologie de neutralisation du son permettant aux occupants avant et arrière d’écouter des programmes différents, … Pour la conduite semi-autonome, il faudra en revanche patienter jusqu’en 2021, date à laquelle Kia testera en conditions réelles des prototypes de niveau 4, le niveau 5 étant un véhicule totalement autonome.
 

Disponibilité fin 2018

Séduisant avec sa batterie de 64 kWh et son autonomie réelle de 383 km, le concept électrique devrait entrer en production au second semestre 2018. Comme à son habitude, le constructeur privilégiera d’abord son marché domestique avant d’investir l’Europe au quatrième trimestre puis les Etats-Unis et le Canada quelques mois plus tard. Prenant soin de reprendre les chiffres-clés de la référence Chevy Bolt, le Kia Niro EV crée un nouveau marché : celui des crossovers électriques « abordables ». Jusqu’à présent, l’Occident ne disposait que du Tesla Model X aux tarifs aussi élevés que ses performances. Rendez-vous est donné dans quelques mois pour découvrir la version de série de très prometteur SUV « zéro émission ».

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.