SVR : Jaguar planche sérieusement sur une version musclée de son I-Pace

Publié le 11 juin 2018 à 07h00 | La rédaction | 2 minutes

Jaguar travaille au développement d’une version hautes performances de son SUV électrique i-Pace

Jaguar travaille au développement d’une version hautes performances de son SUV électrique i-Pace

MODELE A VENIR – Préparant la version de course de son I-Pace pour le I-Pace eTrophy qui entrera bientôt en piste en marge du Championnat FIA de la Formule E, Jaguar songe également à une version SVR de son SUV électrique. Une déclinaison qui ne sera pas conçue uniquement pour l’exercice du 0 à 100 km/h, selon un haut responsable de la marque.

 

Interrogé par nos confrères britanniques du site Autocar au sujet d'un éventuel I-Pace SVR, Hanno Kirner, le responsable de la production chez Jaguar aurait confirmé que cette idée était à l’étude. Un nouveau modèle, qui, malgré le fait que les modèles SVR de la marque sont censés proposer les performances les plus extrêmes de leur gamme, ne devrait pourtant pas privilégier les accélérations pures, la maniabilité et le dynamisme.

Selon lui, il ne s’agit pas simplement de battre des records de ligne droite sur des pistes de dragsters ou aux feux rouges. « Nous nous sommes demandé comment on ferait d'une voiture électrique une SVR. Oui, on peut lui faire effectuer le 0 à 100 en 1,8 seconde. C'est vendeur, mais une fois que vous l'avez fait une fois ou d’eux, et avez perdu vos yeux au fond de leurs orbites, vous pourriez ne pas avoir envie de recommencer », a indiqué le responsable.

Instaurer une forme de restriction

Mr Kirner aurait également vanté les mérites de la répartition des masses 50/50 du I-Pace qui serait, selon lui, la clé d’une version SVR à hautes performances. Il ajoute aussi qu’un Jaguar I-Pace SVR proposant ce type de performances nécessiterait de la part de son conducteur un niveau de conduite standard, afin qu'il maîtrise aisément cette puissance délivrée instantanément.

« Je m’inquiète que le couple et la performance instantanée soient trop élevés pour les pilotes non entraînés. Il se pourrait que nous devions imposer une certaine forme de restriction, de façon à ce que les performances soient limitées », aurait ajouté Kirner. Rappelons que dans sa version actuelle, le SUV britannique dont les premières livraisons sont attendues en fin d'année, devrait disposer d'une cavalerie de 400 ch assortie d’un couple maxi de 700 Nm.

Galerie de photos