Jaguar i-Pace : une production limitée et des livraisons retardées

Publié le 05 septembre 2018 à 13h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Les livraisons de nombreuses commandes du Jaguar i-Pace sont reportées de 3 à 4 mois

Les livraisons de nombreuses commandes du Jaguar i-Pace sont reportées de 3 à 4 mois

Premier véhicule électrique du félin, le Jaguar i-Pace voit ses livraisons retardées de 3 à 4 mois en moyenne. Une déconvenue liée à des difficultés de production selon les concessionnaires, à une « priorisation » des commandes selon le constructeur.


Avec son modeste volume de production annuel – quelque 170 000 véhicules ont été livrées dans le monde l’an passé –, le constructeur britannique parie sur l’électrique pour s’assurer un avenir radieux. D’ici 2021, le groupe Jaguar Land Rover investira 15 milliards d’euros pour électrifier ses modèles et considère la mobilité électrique comme un véritable relais de croissance. Sur ce marché encore embryonnaire, la marque au félin s’est même offert le luxe de griller la politesse au groupe Daimler en commercialisant le premier un SUV « zéro émission » aux caractéristiques et performances très intéressantes.

 

Assemblé par Magna en Autriche

Baptisé i-Pace, le modèle offre ainsi une puissance totale de 400 ch (696 Nm) transmise aux 4 roues, une batterie d’une capacité de 90 kWh et une autonomie de 470 km selon le cycle WLTP proche de la réalité. Le tout pour un tarif démarrant à 78 380 euros hors bonus. Autant d’arguments qui ont convaincu de nombreux clients en Europe et aux États-Unis. Assemblé à Graz, en Autriche, sur le site Magna Steyr – qui assure notamment l’assemblage de la BMW Série 5 hybride rechargeable – le SUV souffre toutefois de goulets d’étranglement sur sa chaîne et d’une réorganisation de sa production.

 

Du 28 septembre au 6 février

En juillet dernier, de nombreux clients ont fait ainsi part de leur déception quant à la livraison reportée de plusieurs mois de leur véhicule. Pour Jaguar, ces délais supplémentaires sont le fait d’une « priorisation » des commandes tandis que les concessionnaires évoquent des difficultés de production. Selon le très bien informé site Electrek, un client britannique qui a déposé un acompte de 1 000 livres le 5 mars et validé sa configuration en concession en mai avec une date de livraison fixée au 28 septembre a vu cette date être repoussée au 6 février 2019.

 

Priorité aux First Edition

Une déconvenue liée en partie à l’approvisionnement insuffisant en phares à LED Matrix – pour les clients qui ont souscrit à cette option – et surtout à la priorité donnée par Jaguar à la version de lancement First Edition. En moyenne, les retards de livraison sont estimés à 3-4 mois. A l’image d’autres véhicules électriques des segments inférieurs – dont le Hyundai Kona Electric –, l’i-Pace souffre d’une production limitée alors que la demande est élevée, particulièrement dans les pays où les incitants fiscaux sont généreux, Norvège, Royaume-Uni et Allemagne en tête.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.