Taxis électriques : la ville de Munich accueille 10 Jaguar I-Pace

Publié le 09 août 2018 à 13h00 | La rédaction | 2 minutes

La capitale de la Bavière s’apprête à accueillir 10 exemplaires du SUV électrique britannique dans sa flotte de taxis

La capitale de la Bavière s’apprête à accueillir 10 exemplaires du SUV électrique britannique dans sa flotte de taxis

Munich ajoute des véhicules électriques dans sa flotte de taxis urbains. La capitale bavaroise lancera prochainement 10 exemplaires du Jaguar i-Pace qui s’habilleront de la couleur crème, spécifique aux taxis allemands.

La première voiture « zéro émission » du constructeur britannique a été retenue pour rejoindre la flotte de taxis de la ville de Munich. 10 unités du Jaguar i-Pace ont ainsi été peintes aux couleurs caractéristiques des taxis allemands. Des modèles qui ont d’ailleurs été livrés en présence de Dr Ralf Speth, le PDG de Jaguar Land Rover, et de Josef Schmid, le maire de Munich fin juillet.

Premiers modèles entièrement électriques à intégrer la flotte de taxis munichois, les Jaguar i-Pace pourront être réservés sur internet. Le service ne coûtera pas plus cher qu’un taxi classique grâce à des subventions à hauteur de 20 centimes pour chaque kilomètre effectué. Une indemnité versée par la municipalité.

Jaguar i-Pace taxi électrique Munich

Système de relai et formation des chauffeurs

Pour rappel, le SUV électrique embarque une batterie de 90 kWh qui lui offre une autonomie d’environ 480 km selon le cycle d’homologation WLTP. Des performances en adéquation avec les distances parcourues par les taxis urbains modernes. Toutefois, deux équipes de cinq voitures se relaieront pour assurer le fonctionnement du service.

Les véhicules iront se recharger au siège de la société où cinq bornes de recharge haute puissance ont été installées. « Lors du changement d’équipe, les i-Pace seront rechargés et préparés pour les prochains chauffeurs » explique le responsable de la flotte. Selon lui, une quarantaine de chauffeurs de taxi vont bénéficier d’une formation spécifique à la conduite des véhicules électriques, avant de prendre le volant du SUV britannique.

Une formation qui permettra de les habituer à utiliser la récupération d’énergie, en relâchant la pédale d’accélérateur, plutôt que le frein pour ralentir. « Les chauffeurs sont impatients de découvrir le confort de conduire avec une seule pédale et le silence d'une voiture électrique, ainsi que les accélérations instantanées qu'elle peut procurer. »

Galerie de photos