Infiniti : aux États-Unis, la division premium de Nissan privée d’hybride

Publié le 22 septembre 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Aux États-Unis, Infiniti annonce le retrait de sa motorisation hybride essence-électrique sur ses berlines Q50 et Q70

Aux États-Unis, Infiniti annonce le retrait de sa motorisation hybride essence-électrique sur ses berlines Q50 et Q70

A contre-courant de l’électrification croissante des gammes des constructeurs premiums, la filiale nord-américaine d’Infiniti a choisi de retirer de son catalogue son excellente et performante chaîne de traction hybride essence-électrique. Privant les berlines Q50 et Q70 de toute motorisation alternative. Une décision similaire qui devrait prochainement toucher la France.


Si les constructeurs sont fortement impactés par la mise en place du cycle WLTP en Europe, l’heure est aussi au grand chambardement dans leurs catalogues outre-Atlantique. Chez BMW, le diesel disparaîtra au bénéfice de l’hybride rechargeable avec le changement de millésime, et seule subsistera peut-être encore un bloc alimenté au gasoil sur le XUV X5. Paradoxalement, la division premium de Nissan y a fait le choix de retirer le groupe essence-électrique de 360 ch.

Infiniti : pour le premium de Nissan, l’avenir s’annonce électrique et hybride

Infiniti Q50 et Q70 concernées

Interrogé sur le sujet par nos confrères du site Green Car Reports, le porte-parole de la marque aux États-Unis a confirmé que la version hybride de la berline Infiniti Q50 ne sera pas renouvelée à l’occasion du millésime 2019. Laissant le catalogue vide de toute alternative électrifiée, la grande berline Q70 ayant subi un sort similaire en juillet. Quant au SUV QX60 qui devait initialement hériter de ce groupe, la proposition sera tout simplement retirée.

 

Électrification massive en 2021

Les clients américains devront patienter jusqu’en 2021, date à laquelle le constructeur de Hong Kong proposera une version électrifiée pour chacun de ses modèles, soit avec une chaîne de traction entièrement électrique, soit avec la technologie électrique à prolongateur d’autonomie (e-Power) développée par le groupe et qui anime déjà le minispace Note au Japon. En Europe, la filiale devrait prendre une décision similaire compte-tenu des faibles volumes que représente le bloc essence-électrique.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.