Hybride rechargeable : le marché paralysé par la norme WLTP

Publié le 24 avril 2018 à 15h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

De nombreux modèles hybrides rechargeables ne sont plus commercialisés en Europe

De nombreux modèles hybrides rechargeables ne sont plus commercialisés en Europe

ANALYSE - En Europe, de nombreux constructeurs ont cessé la commercialisation de leurs modèles hybrides rechargeables. BMW 225xe, Mercedes GLC 350e ou encore Volkswagen Golf GTE sont touchés par ce phénomène. Explication officielle : véhicules très demandés, les constructeurs ferment temporairement les carnets de commandes pour ne pas rallonger les délais de livraison. Mais la véritable raison pourrait trouver sa source dans le durcissement des normes …


Un tsunami silencieux : très populaires auprès des flottes et des entreprises pour leurs faibles émissions polluantes et les avantages fiscaux associés, les véhicules hybrides rechargeables disparaissent les uns après les autres des catalogues des constructeurs. Du moins temporairement … Longtemps leader sur ce marché, la Volkswagen Golf GTE a tout simplement été retirée du site internet des filiales britannique puis française. En tête du classement 2017 des meilleures ventes, le Mercedes GLC 350e est à son tour touché par ce phénomène qui n’épargne ni les modèles Audi, ni ceux de BMW.


De nombreux modèles concernés

A l’exception de Volvo dont l’offre Plug-in Hybrid est déjà conforme à la nouvelle norme d’homologation WLTP, la majorité des constructeurs et concessionnaires que nous avons interrogée suspend ou retarde la livraison de leurs modèles. Officiellement, le succès commercial inattendu de ces modèles combiné à des chaînes d’assemblage qui ont atteint leur pleine capacité rallongent de manière importante les délais de livraison.

Sauf que la véritable raison pourrait provenir du durcissement du cycle d’homologation WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure) qui est en vigueur depuis le 1er septembre dernier pour tous les nouveaux modèles de véhicules particuliers (VP) mis sur le marché. Plus restrictive que la précédente (NEDC), elle est aussi plus proche des conditions réelles de roulage.


Un manque d’anticipation des constructeurs

Jean Pagezy, fondateur et dirigeant d’une société de courtage automobile, confiait récemment à nos confrères de POA que l’arrivée de cette nouvelle norme a vraisemblablement fait remonter le taux de CO2 des hybrides rechargeables et pourrait ainsi priver les acheteurs d’un bonus ainsi que d’une exonération totale ou partielle de la taxe sur les véhicules de société (TVS). Ou, pire encore, être sanctionnés par un lourd malus. Si la fermeture des carnets de commandes est temporaire et que l’ensemble des modèles diesel et essence est également impacté par la mise en place du WLTP, la situation est inédite sur un marché déjà tendu par une forte demande. Et témoigne du manque d’anticipation des industriels.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.