Hyundai IONIQ : la version électrique à court de batterie

Publié le 14 mai 2018 à 11h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

En raison d’une rupture d’approvisionnement en batteries LG Chem, la version électrique de la Hyundai IONIQ n’est plus commercialisée

En raison d’une rupture d’approvisionnement en batteries LG Chem, la version électrique de la Hyundai IONIQ n’est plus commercialisée

En raison d’une capacité d’approvisionnement en batteries limitée, la chaîne de production de la déclinaison électrique de la compacte Hyundai IONIQ s’est arrêtée en Corée du Sud. Une demi-surprise pour ce modèle dont les délais de livraison ont atteint les douze mois il y a quelques mois.


Restrictions de circulation dans les métropoles, durcissement des normes antipollution ou encore ambitions politiques : autant d’éléments qui, partout sur la planète, fait croître la demande en véhicules électriques. A l’exception de la Chine qui imposera des quotas de ventes dès l’an prochain, tous les pays sont touchés par le phénomène de rareté sur le marché de l’automobile « zéro émission ». La faute à des capacités de production et des projections de ventes bien inférieures à la demande. Contrepartie : les délais de livraison s’allongent.

 

Rupture d’approvisionnement

Chez le cinquième groupe automobile mondial, la situation prend une tournure plus radicale : lors du lancement européen de la berline compacte IONIQ Electric à l’été 2016, Hyundai confiait déjà que les contingents pour chaque pays étaient limités. Un an plus tard, à l’occasion des essais presse de la variante hybride rechargeable, les représentants de la filiale française admettaient que les délais de livraison tutoyaient désormais les douze mois en raison de goulets d’étranglement sur la chaîne de production du site d’Ulsan. Raison évoquée : un contrat négocié avec le spécialiste des batteries LG Chem qui s’est avéré sous-dimensionné.

 

Suspension temporaire des commandes

Aujourd’hui, le constructeur sud-coréen annonce l’arrêt temporaire de la production de la compacte en version électrique qui reste toujours commercialisée dans ses déclinaisons hybride et hybride rechargeable. Dans un mémo adressé à ses concessionnaires, la filiale canadienne annonce que le millésime 2018 ne plus être produit et rassure en précisant que les premiers exemplaires du nouveau millésime seront livrés début juin. Selon le site américain Green Car Reports, la Californie est également concernée par cette fermeture temporaire des carnets de commandes. Si Hyundai France n’a pas encore répondu à nos sollicitations, la filiale se trouverait elle aussi dans une situation similaire. L’an passé, seuls 22 % des 1 600 IONIQ écoulées dans l’Hexagone étaient animés par une chaîne de traction 100 % électrique, l’hybride représentant plus de 60 % des ventes.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.