Hongrie : 300 bornes de recharge rapide installées d’ici 2021

Publié le 30 janvier 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Dans les trois prochaines années, la Hongrie installera 300 bornes de recharge rapide dans les centres urbains et le long des grands axes routiers

Dans les trois prochaines années, la Hongrie installera 300 bornes de recharge rapide dans les centres urbains et le long des grands axes routiers

Le pays d’Europe centrale va se doter d’une véritable infrastructure de charge rapide pour véhicules électriques. Installé dans les grands centres urbains et le long des principaux axes routiers, le réseau constitué de 300 bornes sera opérationnel à l’horizon 2021.

Au printemps 2014, le gouvernement hongrois annonçait un grand plan pour le véhicule électrique. Objectifs affichés : la mise en circulation de 190 000 modèles « zéro émission » et l’installation de 68 000 bornes de recharge publique d’ici la fin de la décennie. Malgré les aides à l’achat et les subventions européennes, le bilan n’est pas à la hauteur des ambitions affichées quatre ans plus tôt.

Installation bornes de recharge rapide en Hongrie  

80 % de l’autonomie en 30 mn

Pour doper le marché des véhicules à très faibles émissions polluantes, Budapest démarre le déploiement en ce début 2018 d’un vaste réseau de charge rapide. Une offensive qui profite au français DBT CEV qui a été sélectionné comme fournisseur exclusif par la Direction générale des Marchés publics (KEF). Sur les trois prochaines années, quelque 300 bornes de recharge rapide tristandard – acceptant tous les véhicules compatibles (CCS, CHAdeMO, 43 kW AC) – seront déployées en Hongrie.

 

Corridors et batteries électriques

Le pays qui compte près de 10 millions d’habitants suit l’exemple de la France ou du Royaume-Uni qui, notamment sous l’impulsion du constructeur Nissan, ont installé des centaines de bornes rapides. Ces deux dernières années, les sud-coréens SK Innovation et Samsung SDI ont annoncé la construction en Hongrie de deux usines de batteries électriques dont la capacité de production excèdera les 10 GWh. Le site Samsung installé à Goed ouvrira ses portes dès le second trimestre 2018.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.