Hambourg : première ville européenne à interdire le diesel

Publié le 22 mai 2018 à 07h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

En Allemagne, la ville de Hambourg s’apprête à interdire de circulation 80 % des véhicules diesels sur deux axes routiers (crédits : dpa)

En Allemagne, la ville de Hambourg s’apprête à interdire de circulation 80 % des véhicules diesels sur deux axes routiers (crédits : dpa)

En Allemagne, la ville de Hambourg sera d’ici la fin du mois la première ville européenne à interdire les véhicules diesels sur deux axes routiers particulièrement pollués. Une décision destinée à réduire la pollution atmosphérique. 

Le 17 mai dernier, la Commission européenne annonçait le renvoi de 9 pays membres devant la justice de l’Union. Parmi les pays dans le viseur de l’exécutif, la France et l’Allemagne dont les feuilles de route destinées à améliorer la qualité de l’air et à limiter les concentrations en oxydes d’azote (NOx) – n’ont pas convaincu. Moins de trois mois auparavant, la Cour administrative fédérale de Leipzig rendait une décision inédite concernant la possibilité pour les villes allemandes d’interdire les vieux diesels sur leurs territoires.

 

Diesels antérieurs à 2014 interdits

Hambourg sera la première ville à bénéficier de ce dispositif en mettant en œuvre des restrictions de circulation pour les diesels. La semaine passée, plusieurs dizaines de panneaux d’interdiction comportant la mention « diesel bis Euro V / 5 » ont été installés aux abords de la zone à faibles émissions polluantes qui comprend l’allée Max Brauer et une portion de 1,7 km de la rue Streesemann. Des axes considérés parmi les plus pollués de la seconde ville du pays et que les modèles diesels ne respectant pas la norme Euro 6 (avant 2014) ne pourront plus arpenter d’ici la fin du mois de mai.

 

Sous la menace de sanctions financières

Objectif pour la collectivité : réduire les émissions de NOx sur cette zone en interdisant leur accès aux quelque 80 % de véhicules diesels circulant quotidiennement dans la ville. Responsable de troubles respiratoires, ce gaz émis par les modèles carburant au gasoil a été au centre du scandale du Dieselgate. Si la norme Euro 5 limite les émissions de NOx à 180 mg / km, la norme Euro 6 n’en admet que 80 mg et, en conditions réelles de roulage (cycle RDE), 168 mg / km.

En France, la ville de Paris s’est engagée sur une sortie progressive du diesel d’ici à 2025. Mais sous la menace de sanctions européennes, l’ensemble des métropoles pourraient interdire à court terme l’accès de leurs centres aux modèles les plus anciens.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.