Formule E : Maserati se lancera-t-il dans le championnat électrique ?

Publié le 11 janvier 2018 à 17h00 | La rédaction | 3 minutes

Le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) réfléchit à lancer l’une de ses marques dans le championnat de monoplaces électriques

Le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) réfléchit à lancer l’une de ses marques dans le championnat de monoplaces électriques

Le championnat FIA des monoplaces électriques ne cesse d’attirer un nombre croissant de constructeurs à l’image de Mercedes, BMW ou encore Porsche. Et du côté du groupe FCA, l'éventualité d'une arrivée de Maserati en Formule E est en cours d'évaluation, bien que la marque n'ait pas encore formellement contacté les organisateurs.

 

Applications aux modèles de série

En à peine trois saisons, la Formula E a déjà réussi à se faire une place de choix dans l’univers des sports automobiles. Après avoir démarré sa quatrième saison, elle accueille désormais une vingtaine de monoplaces à moteur électrique sur des circuits tracés au cœur des villes. Ce championnat de la FIA ne cesse d’attirer de plus en plus de constructeurs dont la production est touchée par le phénomène d’électrification. Cet attrait s’explique sans doute par le fait qu’elle apporte d’importants retours d’expérience utiles à la recherche et développement des futurs modèles de série. « C’est la première fois que le département compétition a des échanges avec la R&D des modèles de série. Notre directeur général nous a demandé de nous lancer dans ce championnat pour accélérer la R&D », a ainsi récemment expliqué Xavier Mestelan Pinon, le directeur de DS performance. « Tout ce que nous développons sur la monoplace se retrouvera sur les véhicules de série commercialisés par le groupe. Pas les composants eux-mêmes, mais les outils de simulation, pour savoir quel type de moteur, d’onduleur, de boîte de vitesses nous allons retenir, sont partagés avec les ingénieurs de la série », a-t-il ajouté.

Formula E 

Une éventuelle participation de Maserati

Après Nissan, Audi, DS, Jaguar, BMW, Mercedes ou encore Porsche qui ont officiellement annoncé leur participation au championnat pour les prochaines saisons, bon nombre de constructeurs commencent à se poser la question sur un éventuel engagement ou non dans la catégorie 100 % électrique. C’est le cas notamment de Maserati, l’une des filiales du groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles), dont le PDG n’est autre que le patron de Ferrari, Sergio Marchionne. Lors d’une précédente intervention, l’homme d’affaires d’origine italienne avait d’ailleurs indiqué que Ferrari avait besoin d’être impliqué en Formule E avant de reformer son propos en disant que l’une des marques du groupe serait présente à l’avenir. Et selon lui, la marque au trident semble être la plus à même de s’engager à moyen terme. « Nous observons, nous étudions ça », a récemment déclaré Marchionne. Mais selon nos informations, FCA n'a pas encore contacté les organisateurs à ce sujet. Toutefois, le message d'Alejandro Agag, PDG du championnat, reste inchangé : « Je n'ai pas parlé à M. Marchionne, mais j'accueillerai naturellement son groupe en Formule E quand le moment sera le bon pour eux. »