ePrix de Marrakech : Rosenqvist (Mahindra) une nouvelle fois vainqueur

Publié le 14 janvier 2018 à 07h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

A Marrakech, le suédois Felix Rosenqvist signe sa seconde victoire de la saison de Formula E et propulse Mahindra Racing en tête du classement des écuries

A Marrakech, le suédois Felix Rosenqvist signe sa seconde victoire de la saison de Formula E et propulse Mahindra Racing en tête du classement des écuries

A l’issue de l’ePrix de Marrakech qui s’est tenu hier, le suédois Sam Bird (Mahindra Racing) a remporté sa seconde victoire de la saison. Une manche marquée par les difficultés techniques rencontrées par le suisse Sébastien Buemi (e.dams Renault) et la mauvaise opération de la team Audi.

 

Seconde victoire de la saison

Après avoir été l’hôte en 2016 de la COP22 et annoncé son ambition de voir circuler quelque 700 000 véhicules électriques sur ses routes à l’horizon 2030, le Royaume du Maroc a accueilli hier samedi 13 janvier à Marrakech la troisième manche de la saison du championnat FIA de Formula E. Devant un public clairsemé mais enthousiaste, Felix Rosenqvist (Mahindra Racing) s’est imposé devant Sébastien Buemi (e.dams Renault) et Sam Bird (DS Virgin Racing), remportant ainsi son second succès de la saison après l’ePrix victorieux de Hong Kong.

Soleil et température de 20°

Envahi par un épais brouillard lors des essais qualificatifs, le circuit semi-permanent Moulay El Hassan – construit en partie sur l‘avenue Mohammed VI – mêlant asphalte récent et routes urbaines a finalement vu les concurrents s’élancer hier sous un beau soleil et une température de 20°. Buemi signait sa première pole position de la saison au côté de Sam Bird. Juste derrière, Rosenqvist et José Maria Lopez (Dragon Racing). Parmi les faits notables de la course : la pénalité infligée à Lotterer (Techeetah) pour manque au règlement – il avait omis de faire peser sa monoplace électrique avant la course – ou encore le tête à queue d’Alex Lynn (DS).

 

Buemi mis en difficulté

En tête, il faudra patienter jusqu’au 29e tour pour voir les choses bouger. Plus puissante, la Mahindra de Rosenqvist passe devant la Renault de Buemi qui, après avoir hésité à utiliser la réserve temporaire du Fanboost, est contraint d’y renoncer en raison d’une difficulté technique. Le suédois engrange donc la seconde victoire de la saison et s’installe en tête du championnat. L’écurie Audi Abt Schaeffler réalise une mauvaise opération au Maroc avec l’abandon de di Grassi – pourtant très en forme aux essais – et la 12e place de Daniel Abt. Au classement des écuries, Mahindra prend la tête devant DS et Techeetah.

Classement ePrix Marrakech 2018 de Formula E

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.