Faraday Future : un investissement pour remettre le navire à flot

Publié le 21 février 2018 à 13h00 | La rédaction | 2 minutes

La start-up sino-américaine spécialisée dans les véhicules électriques a reçu un nouveau financement de 550 millions de dollars

La start-up sino-américaine spécialisée dans les véhicules électriques a reçu un nouveau financement de 550 millions de dollars

Start-up spécialisée dans les véhicules électriques basée en Californie, mais à capitaux majoritaires chinois, Faraday Future est depuis près d’un an en proie à d’importantes difficultés financières. Mais après une levée de fonds d’un montant d’environ 1,5 milliard de dollars auprès d’un investisseur mystérieux, la période sombre semble s’éloigner de l’entreprise.


Créée en 2014, Faraday Future a longtemps été considéré comme étant l’un des concurrents les plus sérieux du numéro un mondial des voitures électriques, Tesla. Mais après avoir dévoilé son SUV électrique baptisé FF91 qui a d’ailleurs connu un véritable succès au dernier Pikes Peak HillClimb, la start-up sino-américaine a dû faire face à d’importants problèmes financiers.

Des ennuis qui ont notamment eu des effets néfastes sur sa relation avec les fournisseurs entraînant par la même occasion des démissions en cascade de ses dirigeants, dont Stefan Krause, son très expérimenté directeur financier. Dernièrement, après l’abandon de son projet de super-usine, son fondateur Jia Yeuting avait eu quelques accrocs avec la justice chinoise. Sommé en décembre dernier de rentrer en Chine par les autorités de Pékin, il a refusé, soi-disant trouver un financement et sauver sa marque.


Un mystérieux investisseur

Un défi apparemment relevé suite au versement d’une somme de 550 millions de dollars dans le compte de la société. Un renflouement qui fait partie d’un plan d’investissement de 1,5 milliard orchestré avec le concours d’un investisseur jusqu’ici encore inconnu, mais qui serait originaire de Hong Kong, afin de relancer la marque. Quant aux 950 millions restants, ceux-ci seraient investis en fonction des objectifs atteints, dont la mise en production du crossover électrique FF91. Rappelons que le véhicule, d’une puissance annoncée de plus de 1 000 chevaux et équipé d’une batterie Lithium-Ion de 130 kWh, n’a pas encore bouclé ses phases de tests d’homologation incluant l’épreuve des crashs-tests physiques. À sa sortie, il devrait être proposé aux Etats-Unis à un tarif situé entre 150 000 et 200 000 dollars.

Galerie de photos