Véhicule électrique : Dyson installe son centre de R&D … sur une ancienne base aérienne

Publié le 27 septembre 2018 à 21h00 | La rédaction | 2 minutes

Dyson a racheté une ancienne base d'entraînement de la Royal Air Force pour y installer son centre de R&D portant sur ses futurs véhicules électriques

Dyson a racheté une ancienne base d'entraînement de la Royal Air Force pour y installer son centre de R&D portant sur ses futurs véhicules électriques

VIDEO - Célèbre dans la fabrication d’appareils électroménagers, l’entreprise britannique Dyson décide de se lancer dans la construction de voitures électrique. Elle vient d'ailleurs de s'offrir une ancienne base militaire pour en faire un centre de recherche et de production dans le domaine.

Jusqu’ici, Dyson s’est uniquement concentré à la conception d’appareils électroménagers tels que des aspirateurs, des ventilateurs ou encore sèche-mains. Mais aujourd’hui, la firme britannique s’ouvre vers d’autres horizons et consacrera désormais une partie de ses activités à la création de véhicules à batteries.

Le projet s’est récemment concrétisé avec l’acquisition d’une ancienne base d'entraînement de la Royal Air Force. Un site où l’entreprise, toujours pilotée par son fondateur, installera son centre de recherche et de développement, dans la ville d’Hullavington. Le site s’étend sur plus de 2 km2 et comprend notamment une piste d’essais de 16 km ainsi que deux « vieux » hangars. 400 personnes y seraient déjà employées, parmi lesquelles David Wyer, l’ancien directeur des achats d’Aston Martin, ainsi que Ricardo Reyes, ex-porte-parole de Tesla.

Investissements financés sur fonds propres

Dyson travaille sur ce projet depuis plus de 3 ans déjà. C’est en effet en 2015 que l’entreprise a acquis le brevet d'une batterie à l’état solide développé par la start-up Sakti3, un accumulateur qui alimentera ses futurs véhicules. La marque a également déposé un brevet pour le nom de son moteur synchrone à aimant permanent sans balais, le « Digital Motor ».

« Jusqu’à présent, Dyson a investi 84 millions de livres dans son nouveau centre de technologie avec la restauration de deux hangars datant de 1938 », lit-on dans un communiqué. 120 millions de livres supplémentaires seront placés dans la rénovation de cette ancienne base militaire.
Véhicule électrique en 2020 : Dyson souffle le chaud et le froid

Un budget de 700 millions sera ensuite investi pour faire de son site un « leader mondial » en matière de centre d’essai automobile. Au total, Dyson dépensera plus de 2 milliards de livres pour le développement de ses premières voitures, investissement financé sur les fonds propres de l’entreprise et par des subventions du gouvernement britannique.