Dyson : un premier modèle avec batterie Li-Ion, deux autres avec batteries solides

Publié le 14 février 2018 à 21h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Produit à seulement quelques milliers d'exemplaires, le premier véhicule électrique signé Dyson sera suivi de deux autres

Produit à seulement quelques milliers d'exemplaires, le premier véhicule électrique signé Dyson sera suivi de deux autres

Le compatriote britannique des aspirateurs Hoover nourrit de grandes ambitions dans le domaine du véhicule électrique. Après avoir annoncé l’autonome dernier un investissement de 2,2 milliards d’euros dans son programme « zéro émission », Dyson plancherait sur deux autres modèles dont la commercialisation interviendrait dans le courant de la décennie prochaine.

L’idée d’une voiture électrique signée Dyson n’est pas nouvelle. En 2015, les premières rumeurs faisaient déjà état d’un tel projet. Après avoir acheté des brevets portant sur des batteries à l’état solide à la start-up américaine Sakti3, la référence des aspirateurs sans sac a officiellement communiqué sur son programme en septembre dernier. A cette occasion, Sir James Dyson, fondateur et actuel patron de l’entreprise, confiait que son groupe a provisionné une enveloppe de 2,2 milliards d’euros et que son premier modèle au design « radicalement différent » sortira des chaînes de production en 2020 ou au plus tard en 2021.

 

Production en petite série à l’horizon 2020

Un récent article du quotidien Financial Times (payant) évoque un investissement supplémentaire de 1,1 milliard d’euros destiné à accélérer le programme électrique de l’industriel britannique. Si le premier véhicule sera produit à seulement quelques milliers d’exemplaires et aura pour mission de tester l’outil de production et les capacités d’approvisionnement, Dyson plancherait sur deux autres modèles de grande série.

Mais contrairement au premier qui embarquera une batterie Lithium-Ion conventionnelle, ces derniers intégreront un accumulateur à l’état solide développé par les équipes de l’entreprise. La communication de Dyson s’est refusée à commenter l’article, se contentant d’affirmer que les quelque 400 employés dédiés travaillent au projet.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.