DS X e-tense : un concept virtuel au salon de Pékin (+ vidéo)

Publié le 26 avril 2018 à 17h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

A Pékin, DS Automobiles a dévoilé en vidéo un concept électrique incarnant la sportive de 2035

A Pékin, DS Automobiles a dévoilé en vidéo un concept électrique incarnant la sportive de 2035

En pleine refonte de sa gamme, le jeune label indépendant DS Automobiles s’est contenté d’un concept électrique et virtuel au salon de Pékin. Mi-GT, mi-barquette premium, cette sportive du futur (2035) ne permettra pas au constructeur d’atteindre les quotas de ventes chinois attendus dès l’an prochain.


Après le superbe coupé « zéro émission » E-TENSE dévoilé en mars 2016 au salon de Genève, DS Automobiles tergiverse sur la mise en production d’une sportive électrique. Si les premières informations faisaient état d’une possible version de série, la priorité semble désormais être donnée à d’autres projets à plus large diffusion. Malgré cela, le label premium du groupe Peugeot Citroën s’entête à façonner son image de sportivité et d’avant-gardisme avec un nouveau concept virtuel au milieu d’un salon de Pékin envahi par les véhicules à faibles émissions dont la version de série est souvent proche.

 

Conduite autonome et électrique

Annoncé mi-avril, le concept DS X E-TENSE n’apporte quasiment rien de neuf : un profil asymétrique, un habitacle modulable, une fonction de conduite autonome ou encore un assistant personnel virtuel qui prend la forme d’un hologramme. Sur la partie technique, la course à la puissance devient inconvenante, surtout lorsque le constructeur ne souhaite pas communiquer autonomie et capacité de la batterie : 400 kW / 540 ch voire même 1 000 kW / 1 360 ch en mode circuit et sur les seules roues avant.

 

DS7 hybride pour l’Europe

DS tente de nous faire avaler la pilule en précisant que sa sportive de 2035 profite du savoir-faire de son écurie engagée en championnat de Formula E (FIA). Reste que l’étude ne permettra pas au label d’atteindre les quotas de ventes fixés par le gouvernement chinois à compter de l’an prochain et qu’en France, il faudra encore patienter un an avant que les premiers clients puissent prendre le volant de la déclinaison hybride rechargeable du crossover DS7 (lire notre essai).

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.