Insolite : Mercedes loue, désosse, torture et restitue un Tesla Model X

Publié le 08 décembre 2017 à 15h00 | La rédaction | 2 minutes

Durant 7 semaines, le SUV électrique a été testé intensivement puis a été entièrement démonté avant d’être restitué dans un mauvais état à l’agence de location

Durant 7 semaines, le SUV électrique a été testé intensivement puis a été entièrement démonté avant d’être restitué dans un mauvais état à l’agence de location

Après avoir loué discrètement un Tesla Model X à un couple bavarois via l’agence de location Sixt pour mieux l’étudier, Daimler, la maison mère de la marque allemande Mercedes aurait entièrement désossé le gros SUV électrique de la marque américaine avant de le restituer.

 

Une pratique courante dans le domaine 

Les constructeurs ont pour habitude d'acheter des voitures de leurs concurrents pour les désosser et les analyser afin de mieux apprécier leurs fonctionnements et performances. Il s’agit en réalité d’une pratique assez courante dans le secteur automobile. Toutefois, si la plupart des constructeurs choisissent plutôt d’acheter les voitures, souvent via des sociétés ou des noms d’emprunt, pour les tester voire les démonter, l’approche de Daimler a été bien différente. La marque allemande a préféré louer la voiture auprès d’un couple bavarois, apparemment fan de Tesla par l’intermédiaire de la société allemande de location de voitures Sixt. L’occasion d’étudier de plus près le SUV aux ailes de faucon, en vue du développement du Mercedes EQC dont la commercialisation est attendue pour 2020.

Mercedes EQC 

Un Tesla Model X malmené puis démonté

Pour l’anecdote, le couple qui partait pour un voyage en Sicile avait décidé en juin de mettre l’un de ses trois véhicules de la marque californienne à disposition de Sixt pour une durée de sept semaines. Une fois le véhicule en main, le constructeur lui a de toute évidence fait subir de multiples tests. A l’image de nombreux tours de son circuit à Sindelfingen, de longs voyages en Espagne sur de petites routes bien cabossées ou encore des tests de résistance et de réaction à la chaleur et aux vibrations. Après la conduite, Daimler est passé au désossage total du véhicule. Ses ingénieurs l’ont ensuite remonté et remis à Sixt, sans faire mention de leurs agissements.

 

Hayon déformé, peinture endommagée, …

Malheureusement pour le constructeur, le couple a pu assister à tous ces tests via l’application Tesla. Lors de la reprise du véhicule, ses propriétaires ont pu évaluer les dégâts et les chiffre à plus de 15 000 euros. Hayon déformé, peinture endommagée, pièces de garnitures déchirées, dont certaines simplement recollées avec du scotch, … Etant donné que ce type d’essai est strictement interdit dans le bail signé avec Sixt, le couple a décidé de demander 99 000 euros à titre de réparation à Sixt et à Daimler.