Faraday Future et Byton : sur la bonne voie pour concurrencer Tesla

Publié le 04 juillet 2018 à 15h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Levée de fonds d’un montant de 2 milliards de dollars pour Faraday Future et nouveau modèle pour Byton : la concurrence s’organise autour de Tesla

Levée de fonds d’un montant de 2 milliards de dollars pour Faraday Future et nouveau modèle pour Byton : la concurrence s’organise autour de Tesla

Après avoir dévoilé leurs modèles de SUV 100 % électriques lors des dernières éditions du CES de Las Vegas, Faraday Future (2017) et Byton (2018) sont désormais en passe d’atteindre l'objectif qu'ils se sont fixés : concurrencer le géant Tesla. Reste maintenant à réussir le difficile challenge de la production.

Deux jeunes marques « chinoises » qui se positionnent sur deux segments différents : Faraday Future et Byton ambitionnent de devenir compétiteurs directs du constructeur américain, spécialiste des voitures 100 % électriques Tesla. Une ambition que Faraday Future devrait effectivement atteindre suite à un investissement d’une valeur de 2 milliards de dollars venu renflouer les comptes de la société basée à Los Angeles.

Un apport réalisé par le promoteur immobilier chinois Evergrande Group qui détient désormais 45 % du capital de la société. Ces deux milliards de dollars sont notamment destinés à la « finalisation du développement et de la commercialisation » de la FF 91 aux États-Unis et en Chine.

Un véhicule 100 % électrique dévoilé lors du CES de Las Vegas 2017, censé s’attaquer au segment des SUV de luxe. Équipé de trois moteurs électriques d’une puissance de 1 050 ch, le modèle sera capable d’exécuter l’exercice du 0 à 100 km/h en 2,39 secondes et offrira une autonomie de 500 km.

Modèles plus accessibles pour Byton

Du côté de Byton, le jeune constructeur chinois lancé en septembre 2017 par des transfuges de BMW vise surtout le marché du grand public avec un concept de SUV « zéro émission » dévoilé en début d’année lors de l’édition nord-américaine du CES. Un modèle qui devrait être commercialisé à un prix de départ d’environ 45 000 dollars (environ 37 000 euros), soit beaucoup moins que le Model X de Tesla.

Baptisée M-Byte, il développera une puissance maximale de 476 ch dans sa configuration la plus haute et embarquera une batterie de 95 kWh pour une autonomie théorique de 520 km. Il sera rejoint plus tard par une berline elle aussi totalement électrique dont aucun détail, mis à part un système de conduite autonome de niveau 4 – sur un total de 5 – n’a encore filtré.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.