VIDEO – A Pebble Beach, Mercedes offre une tribune au véhicule électrique

Publié le 29 août 2018 à 09h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Au célèbre concours d’élégance californien, Mercedes-Benz a dévoilé son concept EQ Silver Arrow animé par une chaîne de traction électrique

Au célèbre concours d’élégance californien, Mercedes-Benz a dévoilé son concept EQ Silver Arrow animé par une chaîne de traction électrique

CONCEPT – Au concours d’élégance de Pebble Beach (Californie), Mercedes-Benz fait revivre sa légendaire « Flèche d’Argent », une monoplace qui a réalisé de nombreux records de vitesse dans les années 1930. Sous l’appellation EQ Silver Arrow, le concept devient électrique et offre une superbe tribune aux futurs modèles à très basses émissions du constructeur.

Jusqu’en novembre 2017, la mythique « Flèche d’Argent » détenait le record de vitesse sur route ouverte – 432,7 km/h – réalisé 80 ans plus tôt par le pilote Rudolf Caracciola sur la portion d’autoroute reliant Francfort à Darmstadt. Une monoplace au fuselage en forme d’avion animée par un noble douze cylindres. A l’occasion de la présentation du premier véhicule de la nouvelle gamme EQ – le SUV EQC de série est attendu la semaine prochaine – dédiée aux motorisations électriques et hybrides rechargeables, la firme de Stuttgart a décidé de faire renaître ce mythique W 125 « Rekordwagen ».

 

Un showcar avec 400 km d’autonomie

Long de 5,3 mètres, le showcar présenté lors du concours d’élégance de Pebble Beach arbore une carrosserie en fibre de carbone, est animé par une chaîne de traction purement électrique à double motorisation – une par essieu – développant une puissance totale de 550 kW / 748 ch, est doté d’un habitacle mêlant cuir, bois, écran 3D panoramique et écran tactile intégré au volant.

Une superbe réalisation alimentée par une batterie installée dans le plancher du véhicule développant une capacité de 80 kWh, de quoi offrir au Mercedes EQ Silver Arrow une autonomie de 400 km selon le nouveau cycle WLTP proche de la réalité.

Si l’étude ne verra jamais les chaînes de production, ses instigateurs ont un double objectif : attirer l’attention du marché sur le nouveau label Mercedes EQ destiné aux motorisations alternatives mais aussi préciser la stratégie du groupe Daimler en matière d’électrification. Pour les seules batteries, Daimler investira ainsi 500 millions d’euros pour agrandir son usine de Kamenz (Saxe).

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.