Honda CR-V : l’hybride commercialisé début 2019 en Europe

Publié le 03 septembre 2018 à 13h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

Le carnet de commandes du nouveau Honda CR-V ouvrira le 20 octobre prochain en Europe

Le carnet de commandes du nouveau Honda CR-V ouvrira le 20 octobre prochain en Europe

Le carnet de commandes du nouveau Honda CR-V décliné en versions hybride et 7 places vient d’ouvrir au Japon. En Europe, les clients devront patienter jusqu’au 20 octobre et même jusqu’à début 2019 pour la double motorisation essence-électrique.


Dévoilé sous la forme d’une version de présérie au salon de Francfort il y a près d’un an, confirmé en mars à Genève, le nouveau CR-V arrive enfin sur le Vieux Continent. Néanmoins, la primeur du modèle va au Japon qui vient d’ouvrir les commandes des variantes essence et hybride. Les clients européens devront patienter jusqu’au 20 octobre, date officielle de l’ouverture des réservations sous nos latitudes. Et encore davantage pour la double motorisation qui n’y sera commercialisé qu’en début d’année prochaine.

Technologie i-MMD

Si les détails techniques connus de l’hybride se limitent à la technologie Multi Mode Drive (i-MMD) déjà étrennée par les berlines Accord et Clarity – un 2.0 l atmosphérique à cycle Atksinson associé à un bloc électrique et à une transmission à variation continue –, le constructeur de Tochigi annonce l’arrivée de deux variantes sur le second crossover le plus vendu de la planète, après le Nissan xTrail mais avant le Toyota RAV4 : une deux roues motrices (traction) et une quatre roues motrices (AWD) grâce à l’ajout d’un second moteur électrique.

Concurrent du RAV4 et de l’Outlander PHEV

Premier véhicule hybride de troisième génération – après la compacte Insight née en 1999 et la citadine Jazz – à être commercialisé en Europe, le nouveau CR-V devra affronter le RAV4 Hybrid mais aussi le Mitsubishi Outlander PHEV à motorisation hybride rechargeable sur le segment des SUV familiaux. Au Japon, la déclinaison hybride est commercialisée à partir de 29 365 euros en traction et 31 041 euros avec quatre roues motrices. Enfin, l’essence-électrique remplacera définitivement le diesel et recevra l’appui de deux blocs essence.

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.