Byton M-Byte : son SUV électrique entame la phase de tests routiers

Publié le 23 septembre 2018 à 07h00 | La rédaction | 2 minutes

Huit mois après sa présentation au CES de Las Vegas, le SUV du constructeur sino-européen entame les tests routiers

Huit mois après sa présentation au CES de Las Vegas, le SUV du constructeur sino-européen entame les tests routiers

VIDEO - Moins d’un an après son lancement en septembre 2017, le jeune constructeur sino-européen Byton franchit aujourd’hui une étape importante dans la production de son M-Byte. Le SUV électrique s’apprête en effet à entamer sa phase de tests routiers.

Après avoir présenté ses deux concepts-cars à motorisation électrique, à savoir un SUV baptisé M-Byte et une berline qui prendra le nom de K-Byte, la compagnie sino-américaine Byton développe à présent le premier prototype destiné aux essais routiers. 

Dévoilé en début d’année au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le SUV effectuera ainsi ses premiers tests sur route, d’après les informations publiées par la marque. « Au cours des derniers mois, nous avons déjà réussi les crashs tests et les épreuves de stabilité avec la série initiale. Maintenant les premiers prototypes vont être testés sur route » a déclaré Carsten Breitfeld, l’un des deux cofondateurs de Byton.

Disponible en deux configurations différentes

Le M-Byte subira désormais « une série de tests professionnels pour sa sécurité active et passive et sa durabilité », y compris des essais hivernaux par temps froid, indique-t-on chez la société. La marque indique dans un communiqué que le prototype initial a été produit dans l’usine de Byton à Nanjing. L'entreprise prévoit de construire 100 autres prototypes d'ici la fin de l'année et d’en expédier aux États-Unis.

Byton : un nouveau constructeur électrique est né au CES (+ photos)

Selon la compagnie, le but de ces tests sera « d’évaluer ses quatre roues motrices avec deux moteurs et une puissance combinée de 350 kW ». Rappelons que lors de la présentation du concept, le constructeur avait annoncé que le véhicule sera produit en deux versions au choix, en Europe et aux États-Unis.

La première avec 272 ch alimentée par une batterie de 71 kWh offrant une autonomie de 400 km, la seconde avec 476 chet 520 km d'autonomie grâce à un pack de 95 kWh. Le tout pour un temps de charge à 80 % réduit à 30 minutes via une station rapide à haute puissance. Sa mise en production débutera en Chine à l’automne 2019 avant un lancement prévu l’année suivante sur les continents nord-américain et européen.

Galerie de photos