Au Brésil, le chinois BYD lance un bus électrique avec 300 km d’autonomie

Publié le 28 mars 2018 à 11h00 | La rédaction | 2 minutes

En partenariat avec Marcopolo, BYD lance au Brésil un nouveau bus électrique offrant une autonomie de 300 km

En partenariat avec Marcopolo, BYD lance au Brésil un nouveau bus électrique offrant une autonomie de 300 km

Le constructeur chinois BYD monte en puissance au Brésil avec le lancement d'un nouveau modèle de bus électrique. Présenté à l’occasion du 8ème Forum mondial de l'eau, le BYD D9W offre une autonomie de 300 km et permet d’économiser 1,8 tonne de CO2 par an.

 

Le géant chinois BYD a récemment donné le coup d'envoi de ses activités de production de châssis de bus au Brésil avec le lancement d'un nouveau modèle de bus « zéro émission » dans la capitale du pays, Brasilia. Le BYD D9W a été conçu en partenariat avec Marcopolo et utilise un châssis roulant BYD qui a été marié avec une carrosserie Marcopolo Torino. La présentation du véhicule a eu lieu lors du 8ème Forum mondial de l'eau, événement qui a notamment vu la participation de Rodrigo Rollemberg, le gouverneur du district fédéral de Brasilia. « Nous évoluons rapidement vers la mobilité durable. Et nous espérons étendre notre flotte d'autobus électriques à l'ensemble du district fédéral », a déclaré ce dernier.

 

Autonomie de 300 km sur une seule charge

« Nous sommes ravi de livrer le premier projet de bus électrique avec Marcopolo », a souligné pour sa part Tyler Li, le directeur général de BYD Brazil. « Nous créons des emplois au Brésil et aidons Brasilia à améliorer son système d’autobus », a-t-il ajouté. Le partenariat avec Marcopolo permet à la compagnie chinoise de renforcer sa présence dans le pays d’Amérique du Sud sans avoir à investir dans une nouvelle usine locale pour assembler ses véhicules.

Long de 13,2 mètres, le D9W est entièrement électrique et a une autonomie de 300 km. Son constructeur chinois affirme qu’il possède l’essentiel des caractéristiques des autobus de transport en commun traditionnels, comme la climatisation et les suspensions avant et arrière pneumatiques. A côté de cela, il offre des coûts d'entretien réduits grâce à sa chaîne de traction simplifiée.

 

Améliorer la qualité de l’air dans les villes

BYD estime par ailleurs que chacun de ses autobus réduit l'équivalent de plus de 1,8 tonne de CO2 par an par rapport à un véhicule diesel (respectant la norme Euro V). Dans les villes du Brésil, fortement polluées pour la plupart, en particulier à Brasilia, le remplacement des bus diesel par des bus électriques devrait ainsi améliorer sensiblement la qualité de l'air.