Voiture hybride rechargeable : vers la création d’un bonus de 2 000 euros

Publié le 04 septembre 2018 à 13h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

En cours de négociation, la création d’un bonus de 2 000 euros pour les hybrides rechargeables a été demandé par le CCFA

En cours de négociation, la création d’un bonus de 2 000 euros pour les hybrides rechargeables a été demandé par le CCFA

Pour le Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), l’État doit soutenir le marché des véhicules hybrides rechargeables en créant un nouveau bonus « écologique ». Une prise de conscience opportuniste alors que le groupe Peugeot Citroën s’apprête à lancer en 2019 ses premiers modèles à double motorisation.

Au fil des projets de loi de finances, la voiture hybride rechargeable est devenue le parent pauvre du système français du bonus-malus « écologique ». D’un montant de 4 000 euros à ses débuts, l’aide a progressivement été rabotée pour être purement et simplement supprimée. Un coup dur pour certains constructeurs à l’image de Hyundai, Mitsubishi ou Volkswagen qui, en concession, versait tout ou partie du bonus au client sous la forme d’une remise exceptionnelle. Seul lot de consolation : l’exonération totale (< de 60 g de CO2) de la taxe sur les véhicules de société (TVS).

 

Lancement de modèles français

Une situation que Christian Peugeot, le Président du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA), souhaiterait voir changer dès l’an prochain. Lors d’une conférence de presse tenue ce jour, celui-ci a déclaré : « Les 6 000 euros destinés aux électriques, on demande à ce qu'ils soient maintenus et on demande aussi qu'il y ait une prime de 2 000 euros pour les véhicules rechargeables puisque maintenant, le marché va avoir un effet d'offres, notamment des constructeurs français. » Une prise de position opportuniste donc, l’offre étant déjà pléthorique mais exclusivement proposée par des industriels allemands ou asiatiques.

 

Financer l’achat de 22 700 véhicules

Et l’ancien directeur général de la marque Peugeot en Allemagne de préciser qu’un bonus de 2 000 euros par véhicule ne remettrait pas en cause l’équilibre budgétaire du dispositif, celui-ci ayant été excédentaire de 45,5 millions d’euros en 2017. Un montant susceptible de financer l’achat de 22 700 modèles hybrides rechargeables, dont ceux lancés en 2019 par le Peugeot Citroën dont le DS7 Crossback E-Tense (lire notre essai). Une demande qui, de l’aveu même du Président du CCFA, est en cours de négociation avec le gouvernement et qui, si elle est acceptée, rapprocherait le montant de l’aide de celui versé en Allemagne pour ce type de motorisation (3 000 euros).

Galerie de photos

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.