Belgique : l’australien Tritium installe 25 bornes de recharge rapide

Publié le 14 décembre 2017 à 13h00 | Fabrice SPATH | 3 minutes

En 30 à 60 minutes, les conducteurs de véhicules électriques pourront réaliser plus facilement des trajets interurbains

En 30 à 60 minutes, les conducteurs de véhicules électriques pourront réaliser plus facilement des trajets interurbains

L’énergéticien EDF Luminus va installer 25 nouvelles bornes de recharge rapide pour véhicules électriques en Belgique. Une infrastructure fournie par l’australien Tritium qui permettra à leurs propriétaires de réaliser plus facilement des parcours interurbains et de longs trajets.

Véritable corridor électrique

Le « plat pays » se dote progressivement d’un véritable corridor électrique. Après la première borne rapide du réseau Allego installée sur l’autoroute E19 au printemps 2016 (lire notre article), c’est au tour de la filiale belge de l’électricien EDF de construire une infrastructure de charge pour véhicules électriques et hybrides rechargeables. Fort de son expérience acquise au travers du projet français CORRI-DOOR (200 bornes rapides, principalement autoroutières), EDF Luminus va déployer 25 équipements de ce type dont 18 sur les stations-services Q8 et 7 sur les parkings de l’enseigne de distribution spécialisée Décathlon. Un réseau complémentaire aux infrastructures à charge rapide déjà déployées dans le pays et dont la mission sera de faciliter un peu plus les trajets interurbains en mode « zéro émission ».

Bornes de recharge Belgique

Infrastructure fournie par l’Australien Tritium

Étonnamment, le leader belge des énergies éolienne terrestre et hydroélectrique n’a pas fait appel à un équipementier européen mais à Tritium, une jeune société australienne née à Brisbane. Un choix probablement dicté par la volonté de l’électricien de déployer une borne de recharge qui, en 2014, a remporté le prestigieux Good Design Australia Award dans la catégorie Automobile et Transport. Equipée d’un lecteur de carte RFID et d’un petit écran à LED, l’équipement répond à trois standards de charge, à savoir CHAdeMO, Combo CCS et 43 kW AC. Les propriétaires de véhicules électriques et hybrides rechargeables peuvent ainsi recouvrer 80 % de l’autonomie de leurs BMW i3, Kia Soul EV, Hyundai IONIQ Electric, Nissan LEAF, Mitsubishi Outlander PHEV, Renault ZOE et Volkswagen e-Golf en 30 à 60 mn (suivant la capacité de la batterie et le modèle).

Des projets d’équipements qui foisonnent

En polycarbonate, la station Veefil RT offre un poids réduit de 165 kg qui facilite son installation, son transport et ses dimensions – 2 mètres de haut, 75 centimètres de large, 30 centimètres d’épaisseur – en font l’une des bornes rapides les plus compactes du marché. Interopérable, c’est-à-dire accessible via tout type de badges RFID dédiés à la recharge, la nouvelle infrastructure EDF Luminus a été inaugurée hier à Ostende, sur une station-service Q8 installée sur l’autoroute E40, en présence de Bart Tommelein, vice-président du gouvernement flamand et ministre des finances. Un corridor qui intègre le réseau européen Unit-E déjà constitué de 300 bornes. En Flandres, la région ambitionne de déployer 2 500 points de charge publique d’ici 2021 tandis que la Ville de Bruxelles s’est fixée comme objectif d’en installer une centaine dans les 3 ans.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.