Audi : nouvelles révélations sur la fraude aux émissions polluantes

Publié le 08 octobre 2018 à 13h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Le parquet de Munich soupçonne Audi d’avoir sciemment falsifié les numéros de série de véhicules ne répondant pas aux normes environnementales

Le parquet de Munich soupçonne Audi d’avoir sciemment falsifié les numéros de série de véhicules ne répondant pas aux normes environnementales

Selon la presse allemande, la filiale premium du groupe Volkswagen aurait sciemment falsifiée les numéros de série de véhicules ne répondant pas aux normes environnementales avant de les exporter vers la Corée du Sud. Une révélation de plus qui ne fait qu’écorner la réputation d’Audi dont l’ex patron est toujours en détention provisoire.


Outre-Rhin, les révélations faites ce matin par le quotidien Süddeutsche Zeitung alimentent un peu plus le scandale du Dieselgate qui a éclaté il y a tout juste trois ans. Selon le média allemand qui a eu accès à des documents d’enquête du parquet de Munich, la firme aux anneaux entrelacés aurait sciemment falsifié les numéros de série de véhicules non conformes aux normes antipollution avant de les exporter vers la Corée du Sud.

Dieselgate : la longue descente aux enfers d’Audi 

Faux numéros de série

En place depuis 2013, des équipes dédiées sur les sites allemands d’Ingolstadt et de Neckarsulm auraient inscrits de faux numéros de série sur les châssis des modèles concernés. Une fraude connue de la direction et de l’ancien PDG Rupert Stadler, premier grand patron allemand à avoir été mis en détention provisoire en juin dernier dans le cadre de l’enquête sur le Dieselgate. Un scandale qui a été révélé en septembre 2015 en plein salon de Francfort et qui a déjà contraint le groupe Volkswagen à provisionner 27 milliards d’euros.

 

Tests d’émissions des hybrides rechargeables

Véritable scandale à tiroirs, le Dieselgate n’en finit pas de nuire à Audi dont les employés au siège et dans les filiales souhaitent un règlement rapide. Mais les soupçons de fraude ne concernent désormais plus seulement les modèles à motorisation diesel et essence. La semaine passée, l’hebdomadaire économique Witschaftswoche révélait que le constructeur allemand avait également falsifié les tests d’émissions de ses véhicules à motorisation hybride rechargeable. De nouvelles accusations qui arrivent au moment où Audi s’apprête à commercialiser son premier modèle 100 % électrique.

Galerie de photos

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.