En 2045, Hawaï s’engage à ne voir circuler que des véhicules électriques

Publié le 02 janvier 2018 à 11h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Bien avant la Californie, l’archipel d’Hawai s’est engagé à bannir les véhicules thermiques de ses routes d’ici 2025

Bien avant la Californie, l’archipel d’Hawai s’est engagé à bannir les véhicules thermiques de ses routes d’ici 2025

Quatre comtés de l’archipel américain d’Hawaï se sont engagés à éliminer les combustibles fossiles des transports terrestres d'ici 2045. Aussi bien les transports publics que privés seront concernés par cette nouvelle mesure. Au profit des véhicules électriques.

Hawaï à la pointe du combat écologique aux Etats-Unis

Grande première aux Etats-Unis. Les dirigeants de quatre comtés d'Hawaï se sont engagés à éliminer totalement l’usage de combustibles fossiles de leurs transports terrestres d'ici 2045. Même la très riche Californie, pourtant fortement impliquée dans la lutte contre le réchauffement climatique, ne s’est pas encore risquée à ce jour à publier un tel calendrier.

« Des gens diront que les objectifs que nous fixons aujourd'hui sont ambitieux mais qu’ils ne sont pas réalisables », a déclaré Alan Arakawa, l’un des maires signataires de l’engagement. « Il est vital, a-t-il toutefois pointé, (…) que nous tracions une nouvelle voie qui nous éloigne de notre dépendance aux combustibles fossiles et de leurs émissions de carbone pour le transport terrestre ».

Selon M. Arakawa, l’essentiel pour notre époque actuelle, c’est la capacité à se fixer des objectifs. « Les industries et les technologies s'ajusteront pour changer la façon dont nous équipons nos véhicules » a-t-il prédit, tout en martelant qu’« il n'est pas nécessaire aujourd'hui d'entrer dans les moindres détails sur la façon dont nous allons relever ces défis et atteindre nos objectifs ».

Hawaii voiture électrique

Norme essentielle pour le plan de transport vertueux de l’archipel

Selon l’Hawaii State Energy Office (HSEO), les transports terrestres représentaient environ 26 % de l'utilisation des combustibles fossiles à Hawaï en 2015. La même quantité a été employée pour la production d'électricité et la seule activité sur l’archipel ayant utilisé davantage de combustibles fossiles a été le transport aérien (31 %).

Blue Planet Foundation, organisation militant en faveur de l'élimination des combustibles fossiles dans le secteur hawaïen du transport, a accueilli la nouvelle avec satisfaction. « Nous applaudissons la vision et le leadership des maires d'Hawaï qui ont établi cette norme pour notre avenir en matière de transport propre », a ainsi déclaré Jeff Mikulina, directeur exécutif de la fondation à but non-lucratif. « Cet objectif a été l'une des pièces manquantes de notre puzzle d'énergie propre », a-t-il ajouté.

Les comtés d'Honolulu et de Maui se sont par ailleurs engagés à faire passer la totalité de leur parc de véhicules au tout-électrique d'ici 2035. Pour Honolulu, le premier bus électrique devrait entrer en service à partir de janvier 2018.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.