Allemagne : Deutsche Telekom veut installer 12 000 bornes de recharge

Publié le 03 avril 2018 à 11h00 | Fabrice SPATH | 2 minutes

L’opérateur historique de télécommunications veut déployer 12 000 nouveaux points de charge en transformant une partie de ses coffrets de distribution

L’opérateur historique de télécommunications veut déployer 12 000 nouveaux points de charge en transformant une partie de ses coffrets de distribution

L’été prochain, l’opérateur de télécommunications allemand Deutsche Telekom transformera progressivement une partie de ses coffrets de distribution en bornes de recharge pour véhicules électriques. Une opportunité pour le secteur soutenue par les collectivités.


Début 2015 : trois sociétés privées sont reconnues opérateurs de dimension nationale par le gouvernement français. Si le projet 16K du groupe Bolloré dont l’ambition était de déployer sur fonds propres quelque 16 000 bornes de recharge semi-accélérées sur l’ensemble du pays n’aura été qu’un feu de paille, les projets portés par l’énergéticien de la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) et par le consortium CORRI-DOOR auront permis d’installer plus de 250 bornes de recharge rapide sur les principales aires d’autoroutes et des communes situées sur l’axe rhodanien.

 

Transformer ses boîtes de distribution

Outre-Rhin, l’opérateur de télécommunications Deutsche Telekom nourrit également des ambitions fédérales. Annoncé l’automne dernier, son projet de devenir un opérateur national d’infrastructures de recharge pour véhicules électriques se concrétise. Basée à Bonn, l’entreprise confiait alors par la voix d’un porte-parole au Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) qu’ « environ 12 000 des 380 000 boîtes de distribution existantes seront transformées en points de charge ». Objectif : installer deux points de charge par coffret et utiliser les plus importants pour les transformer en bornes rapides capables de délivrer jusqu’à 150 kW de puissance.

 

Une opportunité soutenue par les collectivités

Une initiative soutenue par l’Association des villes et communes d’Allemagne – l’équivalent de l’Association des Maires de France – qui y voit un moyen de doubler le réseau public dans le pays sans avoir à financer de coûteux travaux de génie civil. Une opportunité qui pourrait également accroître le nombre de bornes de recharge dans les centres-villes et contribuer à l’effort d’équipement initié par le gouvernement fédéral qui a débloqué une enveloppe de 300 millions d’euros pour financer le déploiement de 15 000 nouvelles stations d’ici 2020. Selon la plateforme nationale pour la mobilité électrique, l’Allemagne comptait fin 2017 quelque 11 000 points de charge réparties sur environ 5 000 stations parmi lesquelles 530 stations rapides.

Fabrice SPATH

Fabrice SPATH

Cofondateur du site, Fabrice roule en électrique la semaine et en hybride rechargeable le week-end. Après être passé par la case ingénierie chez des constructeurs et équipementiers outre-Rhin, il collabore régulièrement avec la rédaction et travaille au développement de la place de marché.