Renault Nissan : sur le chemin d'un méga-contrat de véhicules électriques en Chine

Publié le 12 février 2018 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

En signant un protocole d'entente avec le leader chinois du VTC DiDi, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi vise la fourniture d'un million de véhicules électriques et hybrides

En signant un protocole d'entente avec le leader chinois du VTC DiDi, l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi vise la fourniture d'un million de véhicules électriques et hybrides

L’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi et le groupe chinois DiDi Chuxing ont signé un protocole d'entente pour explorer les possibilités de coopération autour d‘un nouveau service de VTC par voitures électriques en Chine. A terme, cet accord pourrait déboucher sur la fourniture d’un million de véhicules à très faibles émissions

 

Renault-Nissan-Mitsubishi, la plus importante alliance automobile au monde, a annoncé la semaine passée la signature d'un protocole d'accord avec DiDi Chuxing, la première plateforme chinoise de VTC, afin d'étudier la possibilité d'une future coopération commerciale sur un nouveau programme de covoiturage de véhicules électriques dans la République populaire.

Ogi Redzic, Vice-président senior de la division Connected Vehicles & Mobility Services de Renault-Nissan-Mitsubishi, a déclaré suite à cette annonce : « Les opportunités commerciales et technologiques potentielles que nous explorerons avec DiDi sont très prometteuses. Cette coopération s'inscrit dans le cadre du développement de l'Alliance en matière d'électrification des véhicules, d'autonomie, de connectivité et de nouveaux services de mobilité ».

 

Engagement en faveur de nouveaux services de mobilité

Le protocole d'accord signé avec DiDi Chuxing souligne l'engagement en faveur de nouveaux services de mobilité au sein de l'Alliance, y compris le lancement de services de transport au moyen de véhicules autonomes, dans le cadre du plan stratégique à moyen terme Alliance 2022 lancé l'année dernière. Une feuille de route qui doit permettre aux trois constructeurs membres de l’Alliance de réaliser d’une part plus de 240 milliards de dollars de chiffre d’affaires cumulé et, d’autre part, de dépasser les 14 millions de ventes annuelles, contre 10,6 millions d'unités écoulées en 2017, et ce d'ici la fin de l'année 2022.

Chen Ting, General Manager du groupe de mobilité de DiDi Chuxing, a de son côté souligné que des partenariats stratégiques avec les principaux acteurs mondiaux de l'industrie, à l’instar de Renault-Nissan-Mitsubishi, permettront de mettre en commun les forces et les ressources « pour répondre à la demande diversifiée de mobilité et créer un écosystème de transport ouvert et basé sur le partage. »

 

Flotte d'un million de voitures électriques d'ici 2020

DiDi Chuxing ambitionne de constituer une flotte d'un million de voitures électriques d'ici 2020. Le protocole d’accord qu’il vient de signer avec l’Alliance viserait entre autres à évaluer la possibilité de fournir la totalité des véhicules – tout électriques ou hybrides rechargeables – destinés à ce nouveau service. Pour rappel, l’opérateur chinois de VTC, grand rival de l’américain Uber, a annoncé il y a quelques mois qu’il comptait construire son propre réseau de recharge pour voitures électriques en Chine. L’entreprise a par ailleurs établi un accord-cadre avec le constructeur suédois NEVS (anciennement Saab), désormais détenu par des capitaux chinois, pour l’acquisition de véhicules « zéro émission » dont le nombre n’a toutefois pas été précisé.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.