Wey XEV : un concept chinois de SUV hybride dévoilé au salon de Francfort

Publié le 19 septembre 2017 à 21h00 | Mathieu PARAIN | 3 minutes

Présenté en première mondiale au salon de Francfort, le crossover XEV du constructeur chinois Wey est animé par une double motorisation hybride essence-électrique

Présenté en première mondiale au salon de Francfort, le crossover XEV du constructeur chinois Wey est animé par une double motorisation hybride essence-électrique

Proposant depuis 2016 quelques modèles de SUV à motorisation essence et hybride, Wey, une marque premium appartenant au groupe chinois Great Wall, présente actuellement au salon de Francfort son nouveau SUV XEV Concept à motorisation hybride.

 

Une marque premium dédiée aux SUV

Durant la 67e édition du salon automobile de Francfort (du 14 au 24 septembre), l’Empire du Milieu a été représenté par plusieurs constructeurs à l’image de Chery qui présentait le Tiggo Coupé concept, ThunderPower avec son concept de SUV électrique aux caractéristiques techniques impressionnantes et enfin le petit dernier, Wey. Marque premium du groupe chinois Great Wall qui commercialise déjà quelques modèles de camionnettes sur le marché européen, Wey est une nouvelle enseigne lancée il y a moins d’un an. Une jeune marque qui se concentre sur la production de SUV et entend bien rivaliser avec les leaders du segment tels que Lexus, Infinity ou encore Volvo, propriété d’un autre chinois (Geely) et dont le premier modèle électrique sera produit en Chine. Elle propose déjà quelques modèles disponibles en essence et hybrides en exclusivité pour la Chine dont les VV5, VV7 et le P8 qui se trouve être une déclinaison hybride rechargeable du VV7.

Wey XEV 

Un SUV hybride aux allures de Tesla Model X

Au salon de Francfort, Wey dévoile son concept très futuriste de SUV hybride aux allures de Tesla Model X, baptisé XEV. Tout comme son concurrent américain, le Wey XEV adopte un design inédit avec notamment l’absence marquante de calandre et les immenses portes « falcon » permettant l’accès aux deux rangées de sièges. Il adopte un profil latéral de coupé, une ligne de ceinture marquée par un pli courant de part et d’autre des extrémités du véhicule et des faces avant et arrière incomparablement profilées. L’intérieur est composé de quatre sièges individuels en cuir blanc séparés par une large console centrale. Selon la marque chinoise, le XEV est équipé de technologies derniers cris avec notamment un système de conduite autonome opérationnel sur autoroute comme en ville et capable de faire face à des situations inattendues telles que des déviations en cas de travaux. Jusque-là, aucune caractéristique technique n’a encore été révélée, mais le Wei XEV devrait embarquer un moteur thermique conventionnel à l'avant, associé à un bloc électrique installé sur l'essieu arrière.

 

QUOTAS : sous la pression de l’industrie automobile mondiale, la Chine pourrait retarder d’une année la mise en place de ses nouveaux quotas de vente à destination des véhicules électriques. Une décision qui devrait aider les constructeurs à mieux adapter leur offre aux nouvelles exigences chinoises (lire notre article à ce sujet).

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.