Aero Weebot : à la croisée de la trottinette et du scooter électrique

Publié le 21 mai 2017 à 19h00 | Benoît SOLIVELLAS | 2 minutes

Croisement entre un scooter, une trottinette et un vélo électrique, le Weebot Aero offre jusqu’à 70 km d’autonomie

Croisement entre un scooter, une trottinette et un vélo électrique, le Weebot Aero offre jusqu’à 70 km d’autonomie

Difficile de définir l’Aero de Weebot. Un scooter, un vélo électrique, une trottinette motorisée ? Rien de tout cela. L’Aero est un croisement entre tous ces moyens de mobilité électrique. Un engin résolument astucieux.

 

Accélérer le temps de trajet

L’Aero de Weebot a un objectif : raccourcir les distances entre la gare et le bureau, accélérer le temps de trajet des derniers kilomètres d’un trajet souvent fastidieux. Jusqu’ici, c’était la trottinette qui jouait ce rôle. Calée sous le bras des usagers des métros ou des trains, elle prenait du service dès la sortie de la gare à l'image du prototype Hyundai Scooter à motorisation électrique.

 

Compact mais lourd

L’Aero de Weebot propose le même usage mais avec plus de confort puisque l’utilisateur reste assis et exonéré de tout effort. L’engin se montre néanmoins nettement plus lourd qu’une trottinette car il pèse 21 kg, soit à peu près le poids d’un Vélib’ parisien. Une fois replié – la manipulation se fait en 3 étapes et prend 3 secondes –, l’Aero reste relativement compact et peut être tiré comme une valise grâce à ses petites roulettes amovibles.

Weebot Aero

70 km d’autonomie

D’un point de vue technique, deux motorisations sont proposées, de 250 W ou 500 W. La première sera la plus adaptée au marché français car elle ne nécessite pas d’assurance ni d’immatriculation. Comme un vélo à assistance électrique, cette petite motorisation propulse l’engin à 25 km/h tandis que les batteries Panasonic 36V permettent une autonomie théorique de 70 km.

 

A partir de 850 euros

Bien équipé, l’Aero embarque un ensemble d’accessoires comprenant des clignotants, des optiques à LED, des freins à disque et un coupe circuit en cas de fort ralentissement dû à une chute par exemple. Et pour assurer le confort du pilote, un amortissement avant et arrière se charge d’absorber les chocs, le tout complété par des pneus larges montés sur les roues de 12 pouces. Le Weebot Aero est disponible en précommande à partir de 850 euros sur la plateforme de financement participatif Indiegogo. Il sera commercialisé à partir d’août 2017. Un modèle à découvrir très prochainement dans notre liste de vélos électriques.

Benoît SOLIVELLAS

Benoît SOLIVELLAS

Journaliste web spécialisé dans les nouvelles mobilités depuis 10 ans, Benoît Solivellas est aussi un féru de nouvelles technologies et un cycliste assidu. Il a collaboré à de nombreuses éditions : Cnet, L'Argus et Le Point.