Volvo programme sa sortie du diesel au profit de l’hybride

Publié le 16 mai 2018 à 13h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Volvo annonce sa sortie progressive du diesel en Europe, continent où cette motorisation représente encore 80 % de ses ventes

Volvo annonce sa sortie progressive du diesel en Europe, continent où cette motorisation représente encore 80 % de ses ventes

Le constructeur suédois annonce sa sortie progressive du diesel en Europe, continent où cette motorisation représente encore 80 % de ses ventes. Le premier modèle à être concerné par cette transformation sera la future berline Volvo S60 qui bénéficiera de deux chaînes hybrides rechargeables.


Les annonces se suivent et se ressemblent. Confronté à des contraintes environnementales sans précédent, le secteur automobile poursuit sa transformation. Après Toyota en mars et Nissan il y a quelques jours, c’est au tour de Volvo d’annoncer sa sortie programmée des moteurs diesels. Et le premier modèle concerné par cette révolution n’est autre que la nouvelle S60 dont la commercialisation est attendue pour le début de l’année prochaine.

Électrification du catalogue

« Comme nous l’avions annoncé dès 2017, le futur de la marque est électrique et nous n’allons pas développer de nouvelles générations de moteurs diesel. La nouvelle S60 marque un nouveau jalon dans cet engagement. Pour assurer une transition douce, nous proposerons des moteurs essence, des hybrides et bientôt, des versions 100 % électriques », a souligné Hakan Samuelsson, président directeur général de Volvo Cars.

L’an passé, la firme de Göteborg avait en effet précisé que l’ensemble de ses nouveaux modèles ou renouvelés seront exclusivement animés par des motorisations électrifiées, et ce dès 2019. Hybride léger 48 V, hybride, hybride rechargeable ou encore 100 % électrique seront à terme généralisés au catalogue de tous les véhicules du constructeur.

 

Essence et hybride rechargeable

Le pari de Volvo semble risqué en apparence, 80 % de ses ventes européennes l’an passé avaient porté sur des blocs diesels. En réalité, l’industriel suédois propriété du chinois Geely anticipe les restrictions de circulation sur le Vieux Continent et cherche des relais de croissance en Chine où le gouvernement central mettra en place en 2019 des quotas de vente de véhicules à faibles émissions polluantes.

Par ailleurs, ses futurs bestsellers XC40 et XC60 seront toujours proposés avec des motorisations alimentées au gasoil, de même que la version break V60. A son lancement, la berline S60 héritera donc de blocs essence et deux chaînes de traction hybrides rechargeables essence-électrique qu’elle partagera avec le break.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.