Volvo P : réponse électrique au label Mercedes EQ ?

Publié le 25 janvier 2017 à 09h00 | Mathieu PARAIN | 2 minutes

Second modèle hybride rechargeable du suédois, le Volvo XC90 T8 développe une puissance de 400 ch et offre une autonomie électrique de 40 km

Second modèle hybride rechargeable du suédois, le Volvo XC90 T8 développe une puissance de 400 ch et offre une autonomie électrique de 40 km

Le constructeur suédois vient de déposer une série de noms en Europe et aux Etats-Unis. Très vraisemblablement destinés à désigner les futurs modèles 100 % électriques et hybrides rechargeables de Volvo, les P5, P6, P8 et autres P9 sont également une réponse au label EQ de Mercedes dont le premier concept a été dévoilé à Paris en octobre.

 

Volvo P : le label « alternatif » du suédois

EQ pour Mercedes, e-tron pour Audi, eDrive pour BMW et bientôt P pour Volvo : les labels et autres appellations destinés à différencier les modèles à motorisations alternatives du reste de la gamme fleurissent sur le marché du premium. Si la firme de Stuttgart a annoncé au dernier Mondial de Paris lancer une vaste offensive sur le terrain de la voiture électrique sous le label EQ (lire notre article par ailleurs), Volvo pourrait prochainement en faire de même.

En témoignent les récents dépôts des appellations P5, P6, P8 et P9 en Europe concernant des « véhicules et moyens de transport ; les véhicules électriques ». Une lettre et un chiffre qui devraient, selon le site Swedespeed, être apposés à côté du nom du modèle. A l’image du XC90 et de ses déclinaisons T6 ou T8. Aux Etats-Unis, le constructeur suédois a également déposé les noms V20 et V30 qui seront probablement apposés sur des futures citadine et berline compacte.

Volvo électrique 

Volvo C40 électrique et XC40 hybride

Disposant déjà à son catalogue de deux modèles hybrides rechargeables – le break V60 PHEV décliné en deux puissances différentes et le SUV XC90 T8 –, Volvo mise sur l’élargissement de sa gamme et les motorisations électrifiées pour atteindre son objectif du million de modèles électriques et hybrides rechargeables commercialisés d’ici à 2025. Une ambition qui passera notamment par le lancement de la nouvelle plateforme CMA (Compact Modular Architecture).

Essai Volvo XC90 T8 : l’hybride rechargeable version polaire

Petite sœur de la plateforme modulaire SPA (Scalable Product Architecture) sur laquelle reposent les XC90, V90 et S90 et qui accueillera les futurs XC60, S60 et V60 en 2018, la base technique CMA se destine au crossover XC40, au break V40 ainsi qu’à la compacte C40 dont une version électrique est attendue pour 2019. Au printemps dernier, l’industriel propriété du chinois Geely avait ainsi dévoilé une préfiguration du XC40 et confirmé que ce dernier bénéficiera d’une chaîne de traction hybride rechargeable composée d’un bloc 3 cylindres essence et d’un moteur électrique alimenté par une batterie Lithium-Ion.

Mathieu PARAIN

Mathieu PARAIN

Passionné par les motorisations alternatives et attentif à l’impact des normes d’émissions sur le secteur automobile, Mathieu a débuté sa carrière de journaliste en Suisse avant de rejoindre la place de marché dédiée aux véhicules électriques et hybrides.